Monténégro : À la surprise générale, Milo Djukanovic renonce à demander le renouvellement de son poste de Premier Ministre (2006)
2012-12-27

Le Premier ministre du Monténégro, Milo Djukanovic, renonce à un nouveau mandat, malgré une victoire de sa coalition aux élections législatives du 10 septembre dernier. Son départ serait motivé par des raisons personnelles.

L'architecte de l'indépendance du Monténégro, par le référendum de mai dernier, avait remporté la majorité absolue, lors des élections législatives du 10 septembre, à la tête d'une coalition "Pour un Monténégro européen" alliant son parti, le Parti démocratique des socialistes (DPS) et le Parti social démocrate (SDP).

Il a pourtant renoncé le 3 octobre à un nouveau mandat. C'est son fidèle allié, le président du Monténégro, Filip Vujanovic, qui l'a lui-même annoncé à la radio expliquant que "L'actuel président du gouvernement a fait part de son désir de ne plus l'être (...) J'ai écouté ses raisons qui sont d'ordre personnel, et il faut les respecter" a notamment souligné le président.

Au pouvoir depuis près de 16 ans, Milo Djukanovic a commencé sa carrière dans les années 1980 avec le soutien de Milosevic avant de rompre avec le dictateur serbe en 1996 pour devenir l'un de ses critiques les plus virulents. Il avait récemment déclaré se sentir très fatigué.

Sa personnalité était, cependant, de plus en plus controversée et des soupçons de corruption avaient motivé la création du Mouvement pour le changement (PZP) qui, à la surprise générale, avait obtenu, lors des législatives, 11 sièges sur les 180 que compte le Parlement, en faisant campagne contre "le régime corrompu et mafieux " du Premier ministre.

Source : Fenêtre sur l'Europe