Géorgie : victoire de la majorité présidentielle aux élections locales du 5 octobre 2006
2006-10-19

Il s'agissait d'élire pour 4 années les 1736 titulaires des 69 assemblées locales (Sakreboulo). Les plus petites se limitent à 14 sièges, la plus importante à 41 sièges (Zougdidi, capitale régionale de la Mingrélie), sans oublier les 37 sièges de la capitale nationale (Tbilissi). 4 % des voix étaient nécessaires aux listes candidates pour siéger à Tbilissi, 5 % pour le reste de la Géorgie.

Six mouvements politiques étaient en compétition,
- Le Parti de l'Idéologie nationale,
- La Voie de la Géorgie, avec l'ancienne ministre des Affaires étrangères, Salomé Zourabichvili,
- Les Industrialistes, avec l'homme d'affaires Gogui Topadzé,
- Les Républicains et les Conservateurs, avec Tina Khidachéli, Koba Davitachvili et Davit Berdzénichvili,
- Les Travaillistes, avec Chalva Natélachvili,
- Le Mouvement National (majorité présidentielle), avec Guigui Ougoulava, maire de Tbilissi choisi par Mikheïl Saakachvili.

Les Partis de la Justice, de la Liberté (Konstantiné Gamsakhourdia), des Nouvelles Droites, National-Démocrate, des Verts ne présentaient pas de candidats.

Au soir du 5 octobre, la participation au vote était relativement faible à Tbilissi (33,98 %), plus importante pour le reste de la Géorgie (51,8%) : elle ne tenait pas compte des résultats de la circonscription d'Abasha, pour laquelle les élections étaient annulées.


Une victoire écrasante de la majorité présidentielle



Sur l'ensemble du territoire géorgien, le Mouvement National recueille 77,08 % des voix, les Républicains et les Conservateurs 8,57 %, les Travaillistes 6,4 %, les Industrialistes 3,79 %, la Voie de la Géorgie 1 % et l'Idéologie nationale 0,02 %.

A Tbilissi, le Mouvement National recueille 66,53 % des voix et se voit attribuer 34 sièges, les Républicains et les Conservateurs 12,04 % et 1 siège, les Travaillistes 10,65% et 1 siège, les Industrialistes 6,08% et 1 siège, la Voie de la Géorgie 2, 7 % et l'Idéologie nationale 0, 02 %.

Les Républicains et les Conservateurs, qui espéraient se voir attribuer 2 sièges, ont protesté devant la décision de la Commission Centrale des Elections. Ils enregistrent leur meilleur résultat à Batoumi avec 25,8 % des voix.

Les Travaillistes enregistrent leur meilleur résultat dans un bureau de Tbilissi (Nadzaladévi), ainsi que les Industrialistes (Vaké), avec 12,7 %.

La Voie de la Géorgie dépasse 5 % dans un autre bureau de Tbilissi. à Mtatsminda.

Sur le fond, les électeurs géorgiens n'ont pas sanctionné la majorité présidentielle au pouvoir depuis presque trois années, même si la participation à ces élections est restée faible à Tbilissi. Les tensions russo-géorgiennes engendrées par l'arrestation d'officiers des services russes de renseignements militaires ont certainement aidé à la victoire du Mouvement National. Les oppositions ne parviennent toujours pas à se fédérer, une alternative à la majorité présidentielle actuelle est loin de se dessiner.

Mirian Méloua.