Macédoine : Conférence annuelle de l'Église Évangélique Méthodiste
2007-01-05

Du 19 au 22 octobre 2006, a siégé la Conférence Annuelle (CA) Serbie/Macédoine de l'Église Évangélique Méthodiste (EEM) à Strumica sur le thème {"Que votre amour soit sans hypocrisie"} (Romains 12,9).

Le surintendant de la Macédoine, Willy Nausner, a évoqué différentes rencontres interreligieuses en Macédoine. L'une d'entre elles avait été initiée par l'Ambassade de Suisse et avait réuni des personnalités de premier plan de différentes communautés religieuses des Balkans. La collaboration entre cinq communautés religieuses reconnues en Macédoine (Église orthodoxe, Église catholique romaine, l'EEM, les communautés religieuses juives et islamiques) a fait ses preuves dans les discussions qui ont eu lieu avec les institutions gouvernementales sur une nouvelle loi religieuse. À cause des élections législatives de cet été, la loi n'a pas été soumise au vote. Rien n'est moins sûr que le nouveau gouvernement la présente sans modification. Une rencontre œcuménique eut lieu au début de la Conférence : y prirent part l'évêque catholique, l'ambassadeur autrichien et des hommes politiques locaux ainsi que le Directeur Adjoint de la commission religieuse de l'État, ce qui donna lieu à des échanges très fructueux. La Conférence reconnaissait formellement le district de la Serbie, ses statuts seront déposés auprès du gouvernement, ce qui permettra à l'Église de Serbie de se faire reconnaître par l'État.

Originaire du district de Macédoine, Tinka Krsteva, après un an de stage en Bulgarie, a entamé ses études à Graz/Waiern et apprendra la langue allemande au cours de la première année. Un autre étudiant (de la Serbie) est à Graz/Waiern et un autre à Banska Bystrica, Slovaquie, pour des études. Dans le district de la Serbie, une collaboratrice se retirait cet été du ministère après des mois de conflit. Au cours du même été, un nouveau collaborateur, Novica Brankov, a été engagé. Il a été intégré à la Conférence à titre probatoire. Deux autres collaborateurs démarreront leur ministère au cours de l'année prochaine. Il est réjouissant de constater que des jeunes acceptent une vocation pastorale et suivent une formation en conséquence. Particulièrement en Macédoine, d'autres personnes seraient nécessaires, car un des trois anciens ordonnés encore en service actif vient de fêter cet automne son 70e anniversaire. La Conférence a aussi honoré Willy Nausner (un Autrichien) qui a fêté cette année son 75e anniversaire et se décrit comme un "vieux Macédonien".

Source : EEM/Urs Schweizer, secrétariat de l'évêque Patrick Streiff