Le projet de ligne ferroviaire turco-azéro-géorgienne sur les rails (2007)
2012-02-07

Les travaux de construction de la ligne de chemin de fer Kars-Akhalkalak-Tbilissi-Bakou débuteront bien en 2007 : c'est ce qu'ont annoncé les Premiers ministres azéri et géorgien, respectivement Arthur Rasizade et Zurab Noghaideli. Selon le journal turc The New Anatolian, Arthur Rasizade a précisé que l'accord sur la construction de la ligne ferroviaire serait finalisé courant janvier, et que les travaux débuteraient au mois de mai prochain.

Une annonce qui intervient au lendemain de la promulgation par le président américain George Bush de la loi interdisant le financement par les Etats-Unis de cette ligne de chemin de fer, au motif qu'elle isolerait un peu plus l'Arménie sur la scène régionale. Après le Congrès, le Sénat avait adopté l'amendement présenté en ce sens par le Démocrate Robert Menendez et le Républicain Rick Santorum.

L'annulation du financement américain ne semble donc avoir aucune incidence sur la mise en œuvre du projet. Et pour cause : selon le vice-ministre azéri des Transports Musa Panakhov, « ni l'Azerbaïdjan, ni la Géorgie, ni la Turquie n'avaient fait appel à des banques américaines pour solliciter des prêts ». Bakou aurait décidé d'allouer 115 millions d'euros à Tbilissi, sous forme de prêt sur 20-25 ans, pour la construction du tronçon en territoire géorgien.

Le Premier ministre azéri, fait observer The New Anatolian, a fait ses déclarations sur la finalisation de l'accord à la fin janvier à l'issue de ses entretiens avec son homologue géorgien, le 25 décembre dernier à Bakou. Une information confirmée par les médias azéris. Quant aux sources géorgiennes, elles indiquaient récemment qu'une délégation azérie devait se rendre le 10 janvier à Tbilissi, afin de finaliser les termes de l'accord.

Source : Varoujan Mardikian (AYP-FM) - Gamkoline/6 janvier 2007