Statut juridique du Kosovo (décembre 2006)
2012-01-19

En juin 1999, la résolution 1 244 autorise les Nations-Unies à prendre le contrôle du Kosovo après onze semaines de bombardements aériens de l'OTAN qui ont défait les forces serbes (armée et police) et les ont contraintes à se retirer de la province où ils combattaient les séparatistes albanais.

Depuis cette date, le Kosovo est un protectorat géré par la Mission des nations unies pour le Kosovo (Minuk), dirigée par Joachim Rücker, et placé sous le parapluie militaire de l'OTAN. La résolution 1 244 accorde une « autonomie substantielle » à la région au sein de la Serbie. Le Kosovo est peuplé de 2 millions d'habitants, albanophones à 90 %. Il est gouverné par un Président, Fatmir Sedju, élu le 9 décembre dernier et qui a succédé à Ibrahim Rugova, mort le 21 janvier 2006, et un gouvernement - dirigé depuis le 10 mars 2006 par Agim Ceku - issu d'un Parlement démocratiquement élu. Cependant, la politique étrangère et les questions de sécurité sont gérées directement par les Nations-Unies.