Géorgie : historique des titulaires de postes ministériels
2013-12-11

Depuis la Révolution des Roses, l'homme fort du gouvernement a été Vano Mérabichvili, d'abord responsable du Conseil national de sécurité, puis ministre de l'Intérieur en juin 2004 et enfin Premier ministre à l'été 2012. Il tombe, avec la majorité parlementaire, le 1er octobre 2012 lorsqu'une coalition de 6 partis d'opposition emmenée par le milliardaire Bidzina Ivanishvili l'emporte aux législatives. Durant huit années, la "volativité ministérielle" a été forte. Seuls Nika Guilaouri (ministre et Premier ministre) et Guiorgui Baramidzé (ministre d'Etat et au statut de vice-Premier ministre) y ont échappé de début 2004 à mi-2012. Le départ de certains "poids lourds", Salomé Zourabichvili, Goga Khaïndrava, Irakli Okrouachvili, en particulier, a été suivi d'un passage à l'opposition. L'ancien Premier ministre Zourab Nogaïdéli a pris le même chemin. Bidzina Ivanishvili a eu la lourde tâche d'assurer la cohérence d'un gouvernement dans lequel les sensibilités politiques sont diverses (Nationalistes, confessionnelles, sociales, entrepreuneriales ...) et de cohabiter avec un président "fort" et rompu au pouvoir. Sa démission le jour de l'investiture d'un nouveau président de la République de son choix, comme il l'avait annoncé 18 mois auparavant, au profit de son homme de confiance, Irakli Garibashvili (31 ans), laisse penser qu'il ne se tiendra pas trop éloigné du pouvoir.

En novembre 2007, en fin de premier mandat présidentiel, la contestation populaire conduit Mikheïl Saakachvili à changer de Premier ministre.

En janvier 2008, son second mandat débute avec un remaniement ministériel conséquent.

Le 1er novembre 2008, la guerre russo-géorgienne et la crise financière internationale le conduisent à changer de Premier ministre une nouvelle fois : un mini-remaniement ministériel s'effectue avec le retour de Koba Soubéliani au ministère des Réfugiés et du logement. Un mois plus tard, les ministres de la Défense et des Affaires étrangères "démissionnent" : un mouvement ministériel est engagé, avec la nomination surprise de Grigol Vachadzé aux Affaires étrangères -d'origine géorgienne mais citoyen russe, vieux routier de la diplomatie soviétique et pâle ministre géorgien de la Culture depuis cinq semaines-.

Le 6 février 2009, le Premier ministre change à nouveau, pour "raisons de santé" : un ministère supplémentaire est créé (Prisons et probation) et un autre est recréé à partir d'un ministère d'Etat (Développement régional et infrastructure).

En novembre 2009, la nomination du responsable de la sécurité présidentielle, Temour Janachia, au poste de responsable de l'Administration présidentielle pourrait souligner le poids des préoccupations sécuritaires pour Mikheïl Saakachvili, y compris dans son entourage direct. Le fait qu'il conserve auprès de lui Ekatériné Charachidzé -ancienne responsable de l'Administration présidentielle, mais surtout ancienne ministre de l'Economie- prouverait plutôt qu'il s'agit d'une question de profils professionnels, d'autant plus qu'une nouvelle porte-parole présidentielle, la journaliste Manana Manjgaladzé -qui collabora au journal francophone de Tbilissi "La Vie en Géorgie"- est également nommée.

En décembre 2009, les nouvelles nominations à l'Education et à la science, aux Prisons et à la probation, aux Diasporas, ont peu de poids politique, sauf peut-être le départ d'Ioulon Gagochidzé (74 ans) après une déclaration demandant à ce que les minorités ethniques en Géorgie soient regardées comme des diasporas de pays étrangers, à l'exception des Abkhazes.

En juin 2010, le remplacement de deux ministres, à l'Economie, à l'Infrastructure et au développement régional, semblent à priori des mesures techiques, bien que la nomination de Vera Kobalia, émigrée au Canada depuis 15 années et particulièrement active au sein d'une ONG en charge de personnes déplacées en Géorgie, soit politique. La création d'un ministère de la Jeunesse et des sports est également politique, tant les résultats du judo et du rugby géorgiens ont amélioré l'image de la Géorgie sur le plan international. Enfin, la nomination du jeune Thorniké Gordadzé, formé dans les universités françaises et parfait francophone, comme adjoint du ministre des Affaires étrangères est encore plus politique : il aura en charge les négociations avec la Commission européenne pour le partenariat avec la Géorgie et la direction de la politique étrangère vis-à-vis de la France, à l'heure du réchauffement des relations franco-russes engagé par la présidence française.

En novembre 2010, le départ de Témour Iakobachvili du ministère d'Etat à la Ré-intégration vers l'ambassade de Washington vise à palier la "distanciation" prise par les Etats-Unis vis à-vis de la Géorgie, avec George W. Bush en août 2008 et avec Barak Obama ensuite : ce dernier est partisan d'un réchauffement des relations américano-russes afin d'obtenir la signature des accords "Salt" et un appui devant la menace iranienne. Il vise également à réactiver les chances de candidature de la Géorgie à l'OTAN, à laquelle l'Allemagne et la France s'opposent.

Courant 2011, les remplacements échelonnés des ministres des Finances et de l'Agriculture illustrent l'usure aux postes ministériels. Si le ministre des Finances a souhaité lui-même quitter ses responsabilités, du "sang neuf" a aussi été recherché.

En mars 2012, le départ du titulaire à la Santé, au travail et aux affaires sociales après 17 mois d'exercice pourrait être interprété comme la conséquence des difficultés rencontrées, mais aussi comme la nécessité de faire une place à "un espoir" de la Révolution des Roses, Zourab Tchiabérachvili, à l'étranger depuis plusieurs années dans la diplomatie.

En juin 2012, en préparation des éléctions législatives du 1er octobre, le ministre de l'Intérieur, Vano Mérabichvili, devient Premier ministre : un important mouvement ministériel s'en suit.

Le 24 août 2012, la dernière figure "historique" du gouvernement, Guiorgui Baramidzé, en sort afin de se présenter aux législatives à Koutaïssi : Thorniké Gordadzé est promu à sa place.

Le 1er octobre 2012, la majorité présidentielle est déjugée lors des élections du Parlement. Le président Saakachvili doit se résoudre à appeler son rival, Bidzina Ivanishvili, pour la fonction de Premier ministre.

Le 17 novembre 2013, jour de l'investiture du président de la République de son choix, Bidzina Ivanishvili démissionne comme il l'avait annoncé 18 mois auparavant et fait élire par le Parlement son ex-bras droit pour ses affaires privées et présentement ministre de l'Intérieur, Irakli Garibashvili.

(NB. En gras : les titulaires actuels)

Ministres d'Etat

:

-

Intégration européenne et euro-atlantique

: Tamar Bérouchachvili (17.02.04), Guiorgui Baramidzé (Giorgi Baramidze) avec statut de vice-premier ministre (27.12.04), Thorniké Gordadzé (24.08.12),

Alexi Petriashvili

(24.10.12).

-

Ré - intégrations

, anciennement Résolution des Conflits : Goga Khaïndrava (17.02.04), Merab Antadzé (24.07.06), Davit Bakradzé (19. 07.07), Témour Iakobachvili (24.01.08), Eka Tkéchélachvili (Ekaterine Tkeshelashvili) avec statut de vice-premier ministre (20.11.10),

Paata Zakareishvili

(24.10.12).

-

Relations Diaspora

: Ioulon Gagochidzé (24.01.08), Papouna Davitaïa (Mirza Davitaia) (21.12.09),

Kote Surguladze

(24.10.12).

- Emploi : Kakha Sakandelidze (24.10.12), ministère aboli.

- Développement Petites et Moyennes Entreprises : Jamboul Bakouradzé (18.02.04), ministère aboli (27.12.04).

- Politiques régionales et locales : Zourab Mélikichvili (10.05.04), ministère aboli (27.12.04).

- Politique régionale : Davit Tkéchélachvili (24.01.08), ministère aboli (06.02.09).

- Réconciliation nationale, puis Intégration civile : Gouram Absandzé (17.02.04), Zinaïda Bestaeva (27.12.04), ministère aboli (24.01.08).

- Réformes économiques : Kakha Bendoukidzé (27.12.04), ministère aboli (24.01.08).


Ministres

:

-

Affaires étrangères

: Irakli Ménégarichvili (1995, présidence Chévardnadzé), Tédo Djaparidzé (30.11.03), Salomé Zourabichvili (22.03.04), Guéla Béjouachvili (20.10.05), Davit Bakradzé (24.01.08), Eka Tkéchélachvili (05.05.08), Grigol Vachadzé (Grigol Vashadze) (05.12.08),

Maia Panjikidze

(24.10.12).

-

Agriculture

: David Kirvalidzé (présidence Chévardnadzé), David Chervachidzé (17.02.04), Mikheil Svimonichvili (27.12.04), Pétré Tsiskarichvili (10.11.06), Bakour Kvézéréli (01.05.08), Zaza Gorozia (20.10.11), David Kirvalidze (24.10.12),

Shalva Pipia

(02.05.13).

-

Culture, Protection Monuments

(et Sports jusqu'au 02.07.10) : Goka Gabachvili (17.02.04), Nika Vatchéïchvili (24.01.08), Grigol Vachadzé (01.11.08), Nika Rouroua (Nikoloz Rurua) (09.12.08),

Guram Odisharia

(24.10.12).

-

Défense

: Davit Tevzadzé (présidence Chévardnadzé), Guéla Béjouachvili (17.02.04), Guiorgui Baramidzé (10.06.04), Irakli Okrouachvili (27.12.04), Davit Kézérachvili (10.11.06), David Sikharoulidzé (09.12.08), Batcho Akhalaïa (Bacho Akhalaia) (27.08.09), Dimitri Shashkin (04.07.12),

Irakli Alasania

(24.10.12).

-

Développement régional et infrastructure

: Davit Tkéchélachvili (06.02.09), Ramaz Nikolaichvili (Ramaz Nikolaishvili) (02.07.10 au 31.08.12),

Davit Narmania

(24.10.12).

-

Economie et développement durable

: Irakli Revkhviachvili (27.11.03), Kakha Bendoukidzé (10.06.04), Lexo Alexichvili (27.12.04), Irakli Tchogovadzé (30.06.05), Irakli Okrouachvili (10.11.06), Guiorgui Arvéladzé (20.11.06), Eka Charachidzé (24.01.08), Lacha Jvania (09.12.08), Zourab Pololikachvili (26.08.09), Vera Kobalia (02.07.10),

Giorgi Kvirikashvili

(24.10.12).

-

Education et Sciences

: Alexandre Kartozia (présidence Chévardnadzé), Alexander Lomaïa (17.02.04), Maia Miminochvili (22.11.07), Guia Nodia (24.01.08), Nika Gvaramia (05.12.08), Dimitri Chachkine (Dimitri Shashkin) (07.12.09), Khatia Dekanoïdzé (24.07.12), Giorgi Margvelashvili (24.10.12),

Tamar Sanikidze

(20.07.13).

-

Energie et ressources naturelles

: David Mirtskhoulava (présidence Chévardnadzé), Nika Guilaouri (17.02.04), Alexandre Khétagouri (Aleksandre Khetaguri) (07.09.07), Vakhtang Balavadzé (13.08.12),

Kakha Kaladze

(24.10.12).

-

Environnement

: Tamar Lébanidzé (17.02.04), Guiorgui Papouachvili (17.02.05), Davit Tkéchélachvili (24.07.06), David Tchantladzé (07.09.07), Zaza Gamtsemlidzé (24.01.08), Irakli Gvaladzé (01.05.08), Goga Khatchidzé (Giorgi Khachidze) (01.11.08),

Khatuna Gogoladze

(24.10.12).

-

Finances

: Guiorgui Gatchétchiladzé (présidence Chévardnadzé), Zourab Nogaïdéli (27.11.03), Valéry Tchétchélachvili (17.02.05), Lexo Alexichvili (30.06.05), Nika Guilaouri (07.09.07), Irakli Baïndourachvili (06.02.09), Dimitri Gvindadze (17.06.11), Alexandre Khetagouri (13.08.12),

Nodar Khaduri

(24.10.12).

-

Intérieur

: Koba Nartchémachvili (présidence Chévardnadzé), Guiorgui Baramidzé (27.11.03), Irakli Okrouachvili (10.06.04), Vano Mérabichvili (Vano Merabishvili) (27.12.04), Bacho Akhalaïa (04.07.12), Irakli Garibashvili (24.10.12),

Alexandre Tchikaidze

(20.11.13).

-

Jeunesse et Sports

: Lado Vardzelachvili (Lado Vardzelashvili) (02.07.10),

Levan Kipiani

(24.10.12).

-

Justice

: Roland Guilagachvili (présidence Chévardnadzé), Zourab Adèïchvili (26.12.03), Guiorgui Papouachvili (17.02.04), Koté Kémoularia (17.02.05), Guia Kavtaradzé (22.12.05), Eka Tkéchélachvili (07.09.07), Nika Gvaramia (24.01.08), Zourab Adéïchvili (Zurab Adeishvili) après absorption Procureur général (01.11.08),

Tea Tsulukiani

(24.10.12).

-

Prisons et probation

: Dimitri Chachkine (06.02.09), Khatouna Kalmakhélidzé (Khatuna Kalmakhelidze) (21.12.09),

Sozar Subari

(24.10.12).

-

Réfugiés et Logement

: Eter Astemirova (23.12.03), Guia Khéviachvili (04.11.05), Koba Soubéliani (22.11.07 au 23.04.08), ministère transformé en ministère d'Etat du 24.01.08 au 23.04.08, Tamar Martiachvili (06.05.08), Koba Soubéliani (Koba Subeliani) (01.11.08), Dali Khomeriki (04.07.12),

Davit Darakhvelidze

(24.10.12).

-

Santé, Travail et Affaires sociales

: Guigui Tsérétéli (18.02.04), Lado Tchipachvili (03.05.04), Davit Tkéchélachvili (07.09.07), Sandro Kvitachvili (24.01.08), Sandro Urushadze (10.09.10), Zourab Tchiaberachvili (Zurab Tchiaberashvili) (20.03.12),

Davit Sergeento

(24.10.12).

- Infrastructure : Tamar Souloukhia (17.02.04), ministère fusionné avec Economie (10.06.04).

- Sécurité d'Etat : Valéry Khabourdziana (présidence Chévardnadzé), Zourab Adéïchvili (17.02.04), Vano Mérabichvili (10.06.04), ministère fusionné avec Intérieur (27.12.04).


Postes réputés à rang ministériel

:

-

Conseil national de sécurité

: Tédo Djaparidzé (présidence Chévardnadzé), Anzor Baluachvili (23.11.03), Vano Mérabichvili (27.01.04), Guéla Béjouachvili (10.06.04 au 19.10.05), Koté Kémoularia (22.12.05), Alexander Lomaïa (22.11.07), Eka Tkéchélachvili (18.12.08), Giga Bokeria (20.11.10),

Irina Imerlishvili

(17.11.13).

-

Procureur général

: Irakli Okrouachvili (14.02.04), Zourab Adéïchvili (10.06.04), Eka Tkéchélachvili (31.01.08 au 05.05.08), structure fusionnée avec le ministère de la Justice (01.11.08)

Autres postes clés

:

-

Administration présidentielle

: Irakli Tchoubinichvili (09.02.04), Guigui Ougoulava (13.04.04), Guiorgui Arvéladzé (12.07.05), Eka Charachidzé (20.11.06), Zourab Adéïchvili (31.01.08 au 30.10.08), Eka Charachidzé (09.12.08), Temour Janachia (25.11.09), Davit Tkeshelashvili (02.07.10), X., Lasha Abashidze (17.11.13).

-

Services Renseignements

, rattaché directement au Président : Batou Koutélia (23.12.04), Anna Jvania (19.09.06),

Guéla Béjouachvili

(31.01.08).

-

Administration Premier ministre

: Pétré Mamradzé, Kakha Bendoukidzé (31.01.08), Davit Kéressélidzé (18.02.09),

X

(24.10.13).


(Sources : documents publics des autorités géorgiennes et médias géorgiens).


Voir aussi

:

- [URL : 2475]

- [URL : 2821]

- [URL : 2540]

- [URL : 2199]

- [URL : 1287]

- [URL : 2291]

- [URL : 3484]

- [URL : 4882]

- [URL : 3582]

- [URL : 3483]

- [URL : 2543]

- [URL : 2536]

- [URL : 2537]

- [URL : 1491]

- [URL : 2542]

- [URL : 2539]

- [URL : 1710]

- [URL : 2200]

- [URL : 4026]

- [URL : 2584]

- [URL : 2538]

- [URL : 2688]

- [URL : 1060]