France - Géorgie : bilan 2005 et 2006 du jumelage Nantes - Tbilissi
2014-01-02

Le pacte de jumelage entre Nantes et Tbilissi a été signé en 1979 dans le cadre d'une opération triangulaire avec Sarrebruck. Depuis, les principaux axes d'action se sont regroupés autour de la coopération technique, le rapprochement entre les universités, les échanges culturels et les correspondances scolaires. Un domaine particulier est à relever, celui des accords passés entre les Centres Hospitaliers de Nantes et de Tbilissi.

Il convient de noter que grâce à des contacts privilégiés, des transplantations rénales ont pu être réalisées pour la première fois en 1995 au sein de l'Hôpital Central de Tbilissi par des chirurgiens nantais et leurs confrères géorgiens.

I - Les partenaires

.

Les principaux partenaires de ce jumelage sont bien entendu les trois Villes de Nantes, Sarrebruck et Tbilissi, mais aussi l'Ambassade de Géorgie en France, l'Ambassade de France en Géorgie, et du côté de Nantes, l'Association Nantes - Tbilissi, l'Université (dont l'IUFM Pays de la Loire et l'IDEM Loire-Atlantique), les Ecoles, le Musée des Beaux-Arts, le Centre Hospitalier Universitaire, l'Ecole Nationale de Vétérinaires et de multiples associations (comme l'Accueil Paysan Vendée ou l'Association étudiante La Pech').

II - Les perspectives d'évolution 2001 - 2008

.

Elles avaient été fixées en 2001 et concernent l'approfondissement de la coopération technique, une exposition du peintre Pirosmani (déjà exposé en 1999) au Musée des Beaux-Arts, une quinzaine géorgienne à l'espace Cosmopolis, le développement d'actions dans les domaines de la santé et de l'action sociale, le développement de la concertation au sein de la commission Nantes - Tbilissi et le développement du programme Nantes - Sarrebruck - Tbilissi.

III - Les réalisations 2005 et 2006

.

Elles s'inscrivent dans le cadre de plusieurs pôles d'activités, écoles, colléges et lycées, formation des enseignants, universités, missions à Tbilissi, missions à Nantes et politique de la ville.

Ecoles, collèges et lycées



- Cinq correspondances scolaires entre classes géorgiennes et classes nantaises (Carcouët, Sully, Léon, Ange Guépin) en 2005 et deux supplémentaires avec l'Ecole Villa Maria et le Collège Gaston Serpette en 2006 se sont mises en en place.

- Une nouvelle visite de l'Ecole Noé Jordania (Tbilissi) s'est déroulée en mai 2006 à l'Ecole Léon Say (Nantes).

- L'Ecole Marie Brosset (Tbilissi) a été l'une des 3 lauréates du concours Jeunes Citoyens Reporters, 190 lycées avec 1200 participants (Sénat et ministère Education nationale). Se sont succédés à Nantes, en mai 2005 et juin 2006 les missions du directeur Vaja Tskhovrébachvili auprès de l'AGIR, l'IUFM, le Rectorat, les Principaux de colléges et les Proviseurs de lycées, en juin 2005 les épreuves de baccalauréat français pour 5 élèves de Terminale et 4 élèves de Première, en septembre 2005 l'accueil durant un mois de 5 élèves dans les collèges nantais, en septembre 2005 l'accueil durant 3 mois de 5 élèves de Première dans les lycées nantais, en juin 2006 les épreuves de baccalauréat français pour les élèves de Terminale et de Première, en septembre 2006 l'accueil durant un mois de 6 élèves de Troisième dans les colléges nantais.

Formation des enseignants



- L'Institut Universitaire de Formation des Maîtres Pays de la Loire a proposé aux enseignants géorgiens francophones, sur deux semaines, des cours de Français Langue Etrangère, des cours sur la littérature jeunesse de l'école au collège, sur l'orthographe, sur les situations d'écriture, sur les stratégies d'apprentissage, sur la lecture de textes littéraires en classe et des stages dans différents établissements : 18 enseignants en mars 2005, 2 enseignants de l'Ecole Marie Brosset en septembre et octobre 2005, un groupe d'enseignants géorgiens de l'Université Pédagogique, du ministère de l'Education nationale, des écoles, collèges et lycées en novembre et décembre 2005, 18 enseignants en novembre 2006.

- L'Institut Départemental de l'Ecole Moderne de Loire - Atlantique a proposé aux enseignants géorgiens des stages de formation à la pédagogie Freinet : 2 enseignants en février et mars 2005, 2 enseignants en mars et avril 2005, 2 enseignantes (Ecole Marie Brosset et Ecole 151) en mars et avril 2006, 2 enseignantes (Ecole 151 et Ecole Noé Jordania) en septembre et octobre 2006.

En avril et mai 2006 deux enseignants de l'IDEM 44 se sont rendus Tbilissi pour animer un stage de pédagogie Freinet auprès d'enseignants géorgiens et travailler avec des enfants autistes à l'Ecole 158.

Universités



Suite à l'accord entre les Universités de Nantes et de Tbilissi, Nantes reçoit deux étudiants géorgiens par an sur l'année universitaire. La sélection est effectuée sous forme de concours par l'Ambassade de France à Tbilissi. Pour 2005 - 2006, Irakli Kirtadzé en 1ère année de droit et Roussoudan Tolordava en maitrise de psychologie, tous deux anciens élèves de l'Ecole Marie Brosset, ont été sélectionnés. Pour 2006 - 2007, deux étudiants supplémentaires se sont joints à eux.

L'IUFM Pays de la Loire a par ailleurs envoyé en stage dans les Ecoles Marie Brosset et Noé Jordania cinq de ses étudiants en février 2007.

Missions à Tbilissi



En février 2005, une mission sur la valorisation et la conservation du patrimoine a permis à l'Accueil Paysan Vendée, accompagné de Marie Fonteneau, de rencontrer l'association WISG (Women I S Georgia).

En avril 2005, une mission exploratoire sur l'urbanisme à Tbilissi a été conduit par un professeur de l'Ecole d'Architecture de Nantes. En septembre 2005, Elisabeth Pasquier, sociologue et enseignante dans cette école, a poursuivi le travail de recherche.

En octobre 2005, Jean-Yves Paumier, Roland Halbert, Philippe Hervouët et Gaston Bouatchidzé ont participé aux Journées Jules Verne organisées par le Centre Culturel Français.

Toujours en octobre 2005, la Ville de Nantes a participé à la fête annuelle de la Ville de Tbilissi ("Tbilissoba"). L'adjoint à la culture, Yannick Guin, et la chargée des relations avec la Géorgie, Violaine Thoraval, ont tracé avec leurs homologues les grandes lignes de la future coopération culturelle.

En août 2006, l'association étudiante nantaise La Pech' s'est fortement impliquée dans l'Euroforum de Bakouriani. La rencontre a permis à 60 jeunes de France, d'Espagne, de Pologne et des 3 pays du Caucase d'échanger sur différents thèmes, dont la démocratie locale. Six projets en sont nés.

Toujours en août 2006, dans le cadre d'une mission de l'association Marcho Dorilla, Nicolas Faucherre, professeur d'histoire à l'Université de Nantes, a engagé une étude sur l'histoire de l'architecture des tours du Caucase, en partenariat avec des spécialistes géorgiens.

Missions à Nantes



En décembre 2005, la chargée des relations avec la France, Lali Ounaphkhochvili, est venue en stage à Nantes ; des réunions de travail avec le Service de l'eau, la MCM, AGIR et la Santé Publique ont été organisées.

En janvier 2006, le directeur de l'eau de Tbilissi, Guégui Khébakhiani, a rencontré ses homologues (J.-L. Perrouin, D.Verdon) et a étudié la Régie de l'Eau de Nantes.

En février et mars 2006, l'association étudiante nantaise La Pech' a exposé à l'espace Cosmopolis "Des Clés pour la Géorgie". Une première conférence de Salomé Zourabichvili a été organisée, une deuxième conférence a eu lieu en juin à l'occasion de la sortie du livre de l'ancienne ministre des Affaires étrangères de la Géorgie.

En mai 2006, une délégation géorgienne de Tbilissi s'est rendue à Nantes, composée du chef de cabinet du ministre de la culture, Mamouka Akvlédiani, du directeur de la culture, Torniké Bakradzé, du chef de secrétariat, Lévan Khiria, de la chargée des relations avec la France, Lali Ounaphkhochvili.

Politique de la Ville



En juillet 2005, la Ville de Nantes a apporté son soutien à l'Association des Pouvoirs Locaux de Géorgie (NALAG) et a adhéré à l'Association des Agences de la Démocratie Locale, émanation du Conseil de l'Europe.


IV - Les perspectives 2007 et 2008

.

Une importante délégation de la Ville de Tbilissi est venue à Nantes en février 2007. Elle a eu pour programme d'étude des thèmes culturels, un travail sur le réseau des bibliothèques et sur la politique des espaces verts. Elle était composée du maire de Tbilissi récemment élu, Guigui Ougoulava, de la directrice adjointe à la culture en charge des bibliothèques, Phati Davitouliani, du directeur à l'aménagement des Espaces Verts, Guiorgui Datounachvili, du directeur des relations internationales, Guiorgui Charachenidzé, et de la chargée des relations avec la France, Lali Ounaphkochvili. Ils ont été reçus par leurs homologues nantais, en particulier dans le cadre de l'inauguration du château des Ducs. Le Maire de Tbilissi et le Maire de Nantes ont pu avoir un entretien privé.

Cinq étudiants de l'IUFM des Pays de la Loire sont actuellement en stage à Tbilissi à l'Ecole Noé Jordania et à l'Ecole Marie Brosset.

En mars, une journée Caucase sera organisée à l'Université de Nantes, avec une exposition de l'Association La Pech'.

En mai, l'Ecole Noé Jordania renouvellera sa visite en France.

En juin, de jeunes géorgiens viendront passer le baccalauréat à Nantes.

En septembre, douze collégiens de 4éme et quatre lycéens de 1ère seront accueillis par des colléges et lycées nantais.

Pour 2008, le Musée des Beaux Arts accueillera en résidence de jeunes artistes géorgiens.


Source : Direction générale Prospective, Evaluation et Projets de la Ville de Nantes, Mission Coopération et Solidarité Internationales

Voir aussi

-[URL : 1159]

-[URL : 2140]