Albanie : Sali Berisha, ancien président de la République (1992 à 1997) et Premier ministre
2012-12-27

Président de la République de 1992 à 1996 et de mai 1996 à juillet 1997. Premier ministre depuis le 8 septembre 2005.

S. Berisha est né le 15 octobre 1944 à Tropojë, dans le nord de l'Albanie. Il est marié à Liri Rama, pédiatre de profession. Ils ont une fille, Argita et un garçon, Shkelzen.

S. Berisha est médecin cardiologue de formation. En 1978, il obtient une bourse de l'UNESCO pour aller se spécialiser neuf mois à Paris. En 1989, il obtient le titre de professeur à l'université de Tirana. Bien qu'il soit membre du parti du Travail (PPSh), c'est à partir de cette date environ qu'il devient l'une des figures de l'opposition au régime stalinien de l'époque. Il soutient, par exemple, le mouvement étudiant de décembre 1990.

Il crée le Parti démocrate, dont il est élu président en février 1991 lors de son premier congrès. Le Parti démocrate obtient 39 % des voix lors des élections de mars 1991. S. Berisha sera élu député lors de toutes les élections législatives (1991-92-97, 2001 et 2005).

Président de la République



Aux élections anticipées de mars 1992, le Parti démocrate obtient 62 % des voix et 92 des 140 sièges à l'assemblée. À la suite de la démission du président R. Alia, l'assemblée l'élit le 8 avril 1992 à la présidence de la République. C'est sous son premier mandat que l'Albanie signe les accords de Partenariat pour la Paix (1993) et adhère au Conseil de l'Europe (1995). En 1994, il organise un référendum portant sur l'augmentation conséquente de ses pouvoirs présidentiels, mais les Albanais rejettent ce qu'ils considèrent comme une dérive autoritaire.

À cause de la crise économique généralisée, de graves problèmes de corruption au sein des élites politiques et administratives, d'abus en tous genres et surtout du scandale des « pyramides financières » qui ruina de nombreux épargnants, le Parti socialiste remporte les élections législatives anticipées de juin 1997.

A nouveau chef de l'opposition



Le président S. Berisha est obligé de démissionner de son poste en juillet ; alors qu'il avait été réélu par la précédente assemblée pour un second mandat le 26 mai 1996. Il est remplacé par R. Meidani (après un intérim d'une journée à peine, le 24 juillet, par Skënder Gjinushi). S. Berisha redevient alors le chef du Parti démocrate, qui reste néanmoins la principale force d'opposition.

C'est donc lui qui conduit la coalition de plusieurs partis de centre droit lors des élections législatives de juin - août 2001 dont l'OSCE a souligné qu'elles ne s'étaient pas déroulées selon des normes démocratiques internationalement reconnues. Cette coalition recueille 37 % des voix.

Premier ministre



Le 1er juillet 2005, S. Berisha conduit une coalition de cinq partis de centre droit qui recueille 74 sièges sur 140. Le 3 septembre, le président de la République le nomme Premier ministre et le 8 septembre, il obtient une majorité de 81 voix au Parlement.

François Frison-Roche, CERSA - Université Paris 2.