France : 522 demandeurs d'asile géorgiens en 2006
2012-01-24

Bilan de l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides

Selon le ministère français des Affaires étrangères, la Géorgie compte 4,4 millions d'habitants (chiffre contesté) et la France abrite 2760 citoyens géorgiens en situation régulière ; l'Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides déclarait au 31 décembre que 1668 Géorgiens étaient sous sa protection.

En 2006, l'OFPRA a reçu 34 853 demandes d'asile (hors mineurs) de toutes nationalités, soit 33% de moins qu'en 2005 : 2929 d'entre elles ont reçu un accord direct (-30%) et 4425 un accord auprès de la Commission de Recours (-54%). L'OFPRA estimait au 31 décembre 2006 que 124 400 personnes de nationalité étrangère se trouvaient sous sa protection.

Pour les personnes se déclarant de nationalité géorgienne, le nombre de dossiers s'est élevé à 522 en 2006, soit une très nette diminution par rapport à 2005 (1171) : il convient de rappeler que la France a mis fin au droit d'asile politique des citoyens géorgiens à mi-2005, considérant que les progrès de la démocratie dans leur pays ne le justifiaient plus.

277 de ces demandeurs effectuaient leur première demande, 24 se trouvaient en rétention.

L'OFPRA a directement donné 37 accords (17 en 2005), la Commission de Recours a donné 150 accords (566 en 2005).

L'analyse de l'Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides pour l'année 2006 est la suivante :

"La demande géorgienne est en forte diminution. Elle ne s'est guère modifiée : peu politique, elle se structure essentiellement autour des problématiques confessionnelles et ethniques (minorités yézide, abkhaze et ossète)".

Il convient de rappeler que la France compte des citoyens français d'origine géorgienne, issus des émigrations politiques des années 1920, 1940 et 1990 et issus des émigrations économiques des années 2000 : ils sont estimés à quelques milliers de personnes.



Voir aussi :

-[URL : 1796]

-[URL : 2174]

-[URL : 1099]

-[URL : 1950]