Une fuite de dérivés pétroliers en Biélorussie risque de devenir une catastrophe écologique et inquiète la Lettonie voisine (mars 2007)
2012-02-27

Suite à la rupture d'une conduite de transport de produits pétroliers le 23 mars en Biélorussie, une centaine de tonnes de fioul s'est retrouvée dans le fleuve Dvina (Daugava en Lettonie) qui traverse la Russie, la Biélorussie et la Lettonie.

La Lettonie craint une catastrophe écologique. "La pollution est de loin plus sérieuse que ne l'ont annoncé les Biélorusses. Nous nous attendions à une tache de 8 km de long mais en réalité la pollution atteint 100 km de longueur. La situation devient menaçante", a déclaré le directeur du Service letton de protection de l'environnement, Vilis Avotins.

En ce moment, écologistes et militaires tentent d'installer un système de captage de la nappe pétrolière qui s'est formée sur la surface du fleuve, mais son courant rapide empêche toujours de mener à bien cette opération. La tâche s'approche de la capitale lettonne Riga pour laquelle la Dvina occidentale est la principale source d'approvisionnement en eau.

Les experts du service espèrent arrêter la nappe en amont de la digue de la centrale hydroélectrique de Pliavini.

Ria Novosti, 27 mars 2007.