Géorgie : rencontre Mikheïl Saakachvili et Nicolas Sarkozy (juin 2007)
2013-12-11

Le président géorgien Mikheïl Saakachvili a quitté Saint Pétersbourg le 10 juin au soir à destination de la France, après un entretien en tête à tête avec le président russe Vladimir Poutine. Il avait également participé au sommet informel des chefs d'Etat de la Communauté des Etats Indépendants (1).

Il rencontrera le 13 juin à 16 heures le président français Nicolas Sarkozy (2), avec lequel il s'est déjà entretenu en 2006 lorsque ce dernier occupait Place Beauvau les fonctions de ministre de l'Intérieur. Mikheïl Saakachvili avait salué l'élection à la présidence française d"'un ami de la Géorgie", "un futur Charles de Gaulle".

Ces entretiens bilatéraux suivent le sommet du G8 à Heiligendamm en Allemagne, du 6 au 8 juin, qui a illustré certaines divergences d'intérêt entre la Russie et les pays occidentaux.

Dans le cadre d'un dialogue "franc et constructif", Vladimir Poutine n'a pas manqué de noter que "la partie géorgienne a certainement analysé avec attention la position russe concernant le futur statut du Kosovo". Moscou lie en effet l'éventuelle indépendance du Kosovo à celles de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, deux régions sécessionnistes de Géorgie qui bénéficient du support d'une "force de paix russe" (3). Mikheïl Saakachvili n'a fait que peu de commentaires publics : lors d'une visite à la diaspora géorgienne de Saint Pétersbourg, il a rappelé que "les Russes et les Géorgiens avaient tout intérêt à vivre en bon voisinage".

Durant ces quinze dernières années, la position des Nations Unies suivie par la France, respect de l'intégrité territoriale géorgienne et résolution pacifique des conflits, n'a pas permis de faire progresser significativement les solutions abkhaze et ossète. L'adhésion de la Géorgie à l'OTAN avait reçu un soutien prudent de Nicolas Sarkozy durant sa campagne électorale : il s'était déclaré favorable "à la poursuite du rapprochement amorcé par l'OTAN avec l'Ukraine et la Géorgie".


Notes:

(1)

Mikheïl Saakachvili était en Grande-Bretagne le 22 avril, en Pologne le 12 mai, en Jordanie le 17 mai et en Ukraine le 6 juin.

(2)

Nicolas Sarkozy se rendra le 14 juin en Pologne, pays qui soutient particulièrement la Géorgie dans son approche euro-atlantique, notamment en terme d'adhésion à l'OTAN.

(3)

[URL : 2408]

Voir aussi :

-[URL : 2317]

-[URL : 2268]

-[URL : 1196]