Rugby : Roumanie et Géorgie admises à la Coupe du Monde 2007 en France
2013-12-04

Ambitions limitées

Les qualifications de la Roumanie (16ème mondiale) et de la Géorgie (17ème mondiale) ne sont pas des surprises en soi, puisque vingt nations sont qualifiées sur la petite centaine référencée dans les livres de la fédération internationale. Ils sont néanmoins les seuls qualifiés de toute l'Europe de l'Est.

Les Cassandre diront que "ces petits pays du rugby" n'ont rien à faire aux côtés des "cinq ou six géants du rugby" qui ont une réelle chance de remporter la Coupe 2007.

Les optimistes rétorqueront que"l'essentiel est de participer", et que pour la première fois la Roumanie et la Géorgie ont une chance raisonnable de quitter une Coupe du Monde avec une victoire en poche, la première contre le Portugal (21ème mondial) et la seconde contre la Namibie (25ème mondiale).

Mais rien n'est inscrit à l'avance.

Malgré les scores élevés, lors de la précédente Coupe du Monde en Australie en 2003, les Lélos (1) avaient reçu une "standing ovation" du public australien enthousiasmés par leur "fight spirit".

Ce public avait, il est vrai, été passablement chauffé par le Consul Honoraire de Géorgie, Viktor Dadiani, qui avait accueilli à l'aéroport son équipe nationale, à cheval, en costume traditionnel !

Calendriers :

qualification des 2 premiers de Poule.

Poule C:

Nouvelle-Zélande (1ère), Italie (9ème), Ecosse (10ème), Roumanie (16ème), Portugal (21ème).

- 12.09 à Lyon, Italie - Roumanie,
- 18.09 à Edimbourg, Ecosse - Roumanie,
- 25.09 à Toulouse, Roumanie - Portugal,
- 29.09 à Toulouse, Nouvelle-Zélande - Roumanie.

Poule D:

France (3ème), Argentine (5ème), Irlande (6ème), Géorgie (17ème), Namibie (25ème).

- 11.09 à Lyon, Argentine - Géorgie,
- 15.09 à Bordeaux, Irlande - Géorgie,
- 26.09 à Lens, Géorgie - Namibie,
- 30.09 à Marseille, France - Géorgie.

Note (1) :



Les Lélos, du nom de l'ancien jeu géorgien de balle à la main, sont près de 3 000 en Géorgie, répartis dans 25 clubs. Pourtant sur les 30 joueurs sélectionnés dans l'équipe nationale vingt-sept sont expatriés en France (dont certains dans les clubs du Top 14), un en Roumanie, un en Russie, et un seul joue en Géorgie :

-Avants : George Chkhaidze (26 ans, Massy), Levan Datunashvili (24 ans, Montluçon), Viktor Didebulidze (36 ans, Massy), Akvsenti Giorgadze (31 ans, Castres), Mamuka Gorgodze (23 ans, Montpellier), David Khinchagishvili (25 ans, Bourgoin), Avtandil Kopaliani (25 ans, Montauban), Grigol (Guia) Labadze (34 ans, Toulon), Mamuka Magrakvelidze (30 ans, Metro Racing), Ilia Maisuradze (30 ans, Nantes), Zviad Maisuradze (27 ans, Locomotive, Géorgie), Goderzi Shvelidze (29 ans, Clermont Ferrand), Beso Udesiani (28 ans, Chalon), Rati Urushadze (32 ans, Nice). Ilia Zedginidze (30 ans, Auch), David Zirakashvili (24 ans, Clermont Ferrand).

-Arrières: Irakli Abuseridze (30 ans, Orléans), Otar Barkalaia (23 ans, Figeac), Giorgi Elizbarashvili (23 ans, Krasniy Yar Russie), Otar Eloshvili (29 ans, Arras), Revaz (Rezo) Gugauri (23 ans, Montluçon), Irakli Giorgadze (25 ans, Bourgoin), Pavlé (Paliko) Jimsheladze (32 ans, Arras), Besiki Khamashuridze (30 ans, Cannes), David Kachvara (22 ans, Bastia), Merab (Meko) Kvirikashvili (24 ans, Pau), Irakli Machkhaneli (26 ans, Mont de Marsan), Bidzina Samkharadze (24 ans, Farul Constanta, Roumanie), George Shkinin (24 ans, Blois), Malkhaz (Mako) Urjukashvili (27 ans, Aurillac).

L'encadrement géorgien, les trois entraîneurs Malkhaz Cheishvili, David Chaleishvili et Paata Narimanashvili, s'est adjoint un préparateur physique français, Nicolas Foulquier (Montpellier) et un consultant français, Henry Broncan (Agen).



Voir aussi:

[URL : 1114]