Géorgie : remaniement ministériel le 7 septembre 2007
2008-02-02

Le Parlement a voté le 7 septembre 2007 la confiance au nouveau gouvernement de Zourab Nogaïdéli, par 133 voix contre 13.

Six ministères sont concernés.

-

Finance

: Nika Guilaouri (Nika Gilauri), ministre de l'Energie depuis le 17 février 2004, succède à Lexo Alexichvili (Lexo Alexishvili) en poste depuis le 30 juin 2005. Ce dernier est nommé au Conseil d'Administration de la Banque Nationale de Géorgie (1).

-

Energie

: Alexander Khétagouri (Alexander Khetaguri), responsable de la Compagnie Géorgienne de Gaz et de Pétrole et ancien adjoint du ministre de l'Energie, succède à Nika Guilaouri.

-

Santé, travail et affaires sociales

: David Tkéchélachvili (Davit Tkeshelashvili), ministre de l'Environnement depuis le 24 juillet 2006, succède à Lado Tchipachvili (Lado Chipashvili) en poste depuis le 3 mai 2004. Ce dernier est nommé ambassadeur en République tchèque.

-

Environnement

: David Tchantladzé (Davit Chantladze), ex-adjoint au ministre, succède à David Tkéchélachvili.

-

Justice

: Eka Tkéchélachvili (Eka Tkeshelachvili), ex-présidente de la Cour d'Appel et ancienne adjointe au ministre, succède à Guia Kavtaradzé en poste depuis le 22 décembre 2005.

David Bakradzé (Davit Bakradze), député de la majorité présidentielle, avait remplacé Mérab Antadzé le 19 juillet 2007 au poste de

ministre d'Etat chargé de la résolution des conflits

. Merab Antadze avait retrouvé le ministère des Affaires étrangères, au poste de chargé des relations avec la Russie.


D'autres changements ministériels avaient été évoqués dans les médias géorgiens (2).


Notes

:

(1) Le départ prochain de Roman Gotsiridzé, président de la Banque Nationale de Géorgie, donne lieu à deux candidatures, l'une de Lexo Alexichvili soutenue par les partisans du Premier ministre, l'autre du député Irakli Kovnadzé soutenue par les partisans de la Présidente du Parlement.

(2) Guia Khéviachvili, ministre des Réfugiés et du logement, au centre d'une polémique sur les fonds d'Etat tout comme Lado Tchipachvili, était donné partant. Le ministre de la Défense, David Kézérachvili, était supposé être remplacé par le ministre des Affaires étrangères, Guéla Béjouachvili.