Caucase du Nord : plus besoin d'aide humanitaire (représentant plénipotentiaire du président russe) (novembre 2007)
2013-01-16

Agence RIA Novosti, Volgograd, 22 novembre 2007

Le potentiel économique des républiques russes du Caucase du Nord est suffisant pour leur développement indépendant sans la participation des organisations humanitaires, a estimé jeudi le représentant plénipotentiaire du président russe dans la Région fédérale du Sud, Grigori Rapota.

"Je m'en tiens en général au principe consistant à s'appuyer sur ses propres forces. On en a assez de courir à travers le monde, de collecter de l'argent et de demander l'aumône" a déclaré jeudi devant les journalistes M. Rapota, commentant la déclaration de l'Organisation des Nations Unies sur la mise en veilleuse des programmes humanitaires au Caucase du Nord.

L'ONU met en veilleuse ses projets humanitaires au Caucase du Nord car elle ne considère plus la Tchétchénie, l'Ingouchie et d'autres républiques russes comme zones sinistrées, a déclaré, à son tour, le vice-président du Comité pour les Affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Vassili Likhatchev, à l'issue d'un entretien avec le secrétaire adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, John Holmes.