Agriculture arménienne, les bienfaits de l'irrigation (2003)
2012-12-21

L'Arménie est un pays agricole malgré son sol majoritairement rocheux et aride.

On estime à 10 % les terres arables. En 1991, elle fut la première République de l'Union soviétique à privatiser les terres agricoles. La production a augmenté de 15 % dès l'année suivante mais elle n'atteint pas encore son autosuffisance. Les cultures sont concentrées dans la vallée de l'Ararat, la région la plus fertile.
Blé, tabac, géranium (qui sert à la fabrication d'huile), légumes, vignes et fruits sont les principales productions. La vigne donne une eau-de-vie de qualité qui s'exporte.

Les fruits abondent : cerises, melons, pêches, poires, pommes, prunes et surtout abricots, le fruit national. Son nom botanique est prunus Armeniaca. L'Arménie en compte une dizaine de vaiétés, largement exportées comme les pêche. Ces productions pourraient bénéficier de débouchés supplémentaires si le pays disposait de la technologie suffisante pour les transformer.

D'importants travaux d'irrigation compensent la sécheresse du sol et la faiblesse des précipitations. 80 % de la production provient des terres irriguées; l'intensification de l'irrigation, qui est en cours, permettra de la développer davantage.