Caucase du Nord : menace d'actes terroristes selon les autorités russes (février 2008)
2012-04-12

Source, RIA Novosti.

Rostov-sur-le-Don, 22 janvier 2008

.

La menace d'actes de terrorisme dans les républiques du Caucase du Nord se maintient, a déclaré le représentant adjoint du président dans la région fédérale du Sud Nikolaï Fedoriak lors d'une réunion à la direction régionale de l'Intérieur mardi.

"La menace d'actes de terrorisme persiste. Des groupes de bandits qui sont toujours actifs, organisés et opérationnels, poursuivent les attaques contre les militaires, les policiers et en partie les civils", a indiqué le responsable, précisant que l'Ingouchie, le Daghestan, la Tchétchènie et la Kabardino-Balkarie sont les plus affectées par cette situation.

"En 2007, des actes de terrorisme ont été enregistrés dans toutes les républiques du Caucase du Nord à l'exception de l'Adyghée. En Kabardino-Balkarie, leur nombre a sextuplé", a précisé Nikolaï Fedoriak.

La Région fédérale du Sud totalise 75% des actes de terrorisme enregistrés en Russie et plus de 80% des crimes à caractère terroriste, selon lui.

Avant les élections présidentielles fixées au 2 mars les groupes nationalistes pourraient organiser des actes de terrorisme, a ajouté le représentant adjoint du chef de l'Etat russe dans la Région fédérale du Sud.

Makhatchkala, 24 janvier 2008. Daghestan : trois membres d'un gang armés tués dans un accrochage

.

Trois membres d'un gang armé ont été tués dans un accrochage avec les forces du ministère russe de l'Intérieur au Daghestan, république russe du Caucase du Nord voisine de la Tchétchénie, a appris RIA Novosti jeudi de sources policières.

"Un affrontement armé avec un gang armé de sept personnes a eu lieu mercredi dernier dans une forêt près du village d'Almak, dans le district Kazbekovski, lors d'une opération spéciale de renseignement et de recherche. Deux extrémistes ont été tués dans le combat, et un troisième est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital", a indiqué l'interlocuteur de RIA Novosti.

Les autres bandits se sont retranchés dans la forêt. Un pistolet-mitrailleur et deux fusils d'assaut Kalachnikov ont été découverts sur les lieux.

Moscou, 25 janvier 2008. Ingouchie : une zone d'opérations antiterroristes décrétée face à la menace d'attentats

.

Plusieurs localités de la république russe d'Ingouchie, voisine de la Tchétchénie, ont été décrétées mardi "zone d'opérations antiterroristes" face à la menace d'attentats, a annoncé vendredi le Service fédéral de sécurité (FSB) dans un communiqué.

"Des gangs clandestins sont en train de préparer des attentats terroristes dans des lieux publics en Ingouchie, ils s'apprêtent à attaquer des bâtiments administratifs de la république et à provoquer des affrontements armés avec les forces de l'ordre", a précisé le FSB.

La "zone d'opérations antiterroristes" décrétée à partir de 10h00 locales (7h00 GMT) comprendra Magas, chef-lieu de l'Ingouchie, deux quartiers d'habitation de Nazran et le village de Nesterovskaïa.

Instaurée en vertu de la Loi sur la lutte antiterroriste, l'instauration de ladite zone prévoit un certain nombre de restrictions, notamment le contrôle des particuliers, des véhicules et des marchandises, et autorise les forces de l'ordre à pénétrer sans entraves dans les logements et dans les entreprises.

Les attaques contre les forces armées, la police et les administrations restent fréquentes en Tchétchénie, qui a connu deux conflits armés depuis la disparition de l'URSS, et dans les républiques voisines.

Moscou, 6 février 2008. Tchétchénie : terrorisme, 440 bandits opérent

.

Jusqu'à 440 bandits opèrent encore sur le territoire de la Tchétchénie, a annoncé le vice-ministre russe de l'Intérieur Arkadi Edelev, devant le bureau élargi du ministère qui s'est réuni mercredi.

"Nous estimons que le nombre de bandits qui opèrent sur le territoire de la Tchétchénie est de 440 au maximum", a annoncé le général.

Selon lui, 17 groupes extrémistes ont été démantelés en Tchétchénie, 28 chefs de bande et 164 bandits neutralisés en 2007.

"Plus de 700 participants à bandes armées ont été arrêtés, des actes d'instruction sont en cours à l'encontre de ces personnes" a ajouté le vice-ministre.

Selon lui, dans l'ensemble, le nombre d'actes de terrorisme s'est réduit en 2007 de plus des deux tiers sur le territoire de la Région fédérale du Sud dont fait partie la Tchétchénie.

"Pourtant, en Tchétchénie, 11 actes de terrorisme n'ont pu être déjoués, ce qui est beaucoup", a estimé le général.