Géorgie : David Bakradzé, ancien ministre et ancien président du Parlement
2013-11-04

Davit Bakradze

David Bakradzé est né le 1er juillet 1972 à Tbilissi.

En 1994, il sort diplômé de l'Université technique de Tbilissi, dans le domaine de la radiophysique fondamentale. Il est docteur en physique et en mathématique.

Il étudie à l'Institut Américo-Géorgien des Affaires Publiques en 1995 et 1996, à l'Institut de politique étrangère de Genève en 1997, au Centre de Recherche pour la Sécurité Européenne en Allemagne en 1998 et au Collége de Défense de l'OTAN à Rome en 2001.

La carrière professionnelle



Il rejoint le ministère des Affaires étrangères en 1997, où il est d'abord adjoint (1997-1998), puis responsable du département en charge du contrôle de l'armement (1998-2000), et enfin adjoint au responsable du département des questions militaires (2000-2002).

Il rejoint le Conseil National de Sécurité de la Géorgie en 2002, où il prend d'abord la responsabilité du service des questions de sécurité (2002-2003), puis la direction du département de la sécurité éxtérieure et des conflits (2003-2004) et enfin le poste de directeur du département de la sécurité politique (2004).

Il est élu député de la majorité présidentielle le 28 mars 2004 et devient président du Comité parlementaire pour l'intégration européenne.

Il est souvent qualifié de "poulain" de la présidente du Parlement, Nino Bourdjanadzé, dont il est proche politiquement.

Le 19 juillet 2007, il est nommé ministre d'Etat chargé de la Résolution des conflits, abkhaze et ossète.

Il s'implique personnellement dans la campagne électorale du candidat Mikheïl Saakachvili à la présidentielle du 4 janvier 2008.

Le 24 janvier 2008, il est proposé au poste de ministre des Affaires étrangères en remplacement de Guéla Béjouachvili ; le 31, le Parlement vote la confiance au deuxième gouvernement de Lado Gourguénidzé.

Le 21 avril, Nino Bourdjanadzé, présidente du Parlement sortant, annonce qu'elle renonce à se présenter aux élections législatives du 21 mai.

Le 23 avril, David Bakradzé démissionne de son poste ministériel : il est désigné comme chef de file de la majorité présidentielle et candidat à la présidence du futur Parlement en cas de victoire.

Il est élu au Parlement et à sa présidence le 7 juin.

Le 1er octobre 2012, la majorité présidentielle, et législatives sortantes, le Mouvement national uni (MNU), perd les élections législatives : il redevient simple député.

Il est ensuite désigné par son camp comme candidat à l'élection présidentielle du 27 octobre 2013. Crédité de 18% des voix dans les sondages de septembre 2013, il remporte en définitive 21,72% des suffrages exprimés.

*

David Bakradzé parle l'anglais et le russe. Il est marié et a deux enfants.

*

Sources multiples :

- biographie officielle,

- médias géorgiens dont Civil Georgia.




Voir aussi



- [URL : 2301]