NABUCCO : la Hongrie et l'Azerbaïdjan s'unissent pour stimuler le projet de gazoduc européen (2008)
2013-01-11

Ria Novosti, Bakou, 8 juillet 2008

Le chef de la compagnie pétrolière nationale d'Azerbaïdjan Rovnag Abdoullaïev et le PDG du groupe pétrogazier hongrois MOL György Mosoni, ont cherché mardi à intensifier la mise en oeuvre du projet de gazoduc Nabucco, censé acheminer le gaz de la Caspienne en Europe en contournant la Russie.

Lors de la rencontre, M. Abdoullaïev a souligné que l'Azerbaïdjan souhaitait "renforcer la sécurité énergétique européenne, et constituait l'un des principaux partenaires de ce processus, indique un communiqué de presse publié au terme de la rencontre.

Selon lui, "la production de gaz azerbaïdjanais augmente chaque année, et le potentiel national d'exportation s'élargit dans cette sphère". Bakou est"prêt à créer des capacités de transit supplémentaires pour acheminer le gaz d'autres pays de la région caspienne vers l'Europe".

Pour sa part, M. Mosoni s'est dit convaincu que la visite officielle à Bakou du premier ministre hongrois Ferenc Gyurcsany permettrait de "créer de nouvelles plateformes de coopération entre les compagnies énergétiques des deux pays".

Le projet Nabucco, censé réduire la dépendance énergétique européenne à l'égard de la Russie, prévoit la construction d'une conduite depuis l'Asie centrale vers l'Europe et devrait entrer en service en 2013. Les opérateurs du projet sont l'autrichien OMV Gas, le turc Botas, le bulgare Bulgargaz, le roumain Transgaz, le hongrois MOL et l'allemand RWE.

La Russie, sceptique quant à la réalisation du projet dans les prochaines années, juge insuffisantes les réserves de gaz des fournisseurs potentiels de Nabucco , qu'elle cherche à concurrencer au moyen des projets de gazoducs Caspien et South Stream censés approvisionner l'Europe en gaz centrasiatique et russe.

Voir aussi

[URL : 2271]