La corruption à l'Est de l'Union européenne (2007)
2013-01-28

Transparency International

Transparency International est une organisation non gouvernementale, créée en 1993 pour lutter contre la corruption dans le monde.

La méthodologie



L'indice de perceptions de la corruption (IPC) de Transparency International classe les pays en fonction du degré de corruption perçue dans les administrations publiques et la classe politique. C'est un indice composite, un sondage des sondages, faisant appel à des donnés sur la corruption tirées de sondages d'experts réalisés par divers organismes indépendants. Il reflète des points de vue du monde entier, dont celui des experts qui résident dans les pays évalués.

L'IPC concentre son attention sur la corruption dans le secteur public et définit la corruption comme l'abus d'une charge publique à des fins d'enrichissement personnel. Les sondages utilisés pour établir l'IPC posent des questions en rapport avec l'abus d'un pouvoir officiel dans un intérêt personnel (par exemple, la corruption d'agents publics, les pots-de-vin dans le cadre de marchés publics, le détournement des fonds publics) ou des questions qui sondent la fermeté des politiques de lutte contre la corruption, incluant de ce fait la corruption administrative et politique.

Les indicateurs



L'

IPC

s'étend de 10 (probité élevée) à 0 (très corrompu).

L'intervalle de confiance (

IC

) fournit une échelle des valeurs possibles de l'IPC : il refléte une variation en fonction de la précision des mesures.

Le nombre de sources (

NS

) correspond au nombre d'enquêtes utilisées.

L'année 2007



180 pays et territoires ont été concernés. L'extrait suivant du classement mondial peut être effectué

-

19ème France

: IPC = 7,3, IC = 6,9 à 7,8, NS = 6, (18ème en 2006 avec IPC = 7,4),

-

79ème Géorgie

: IPC = 3,4, IC = 3,0 à 4,0, NS = 6, (99ème en 2006 avec IPC = 2,8),

-

99éme Arménie

: IPC = 3,0, IC = 2,8 à 3,2, NS = 7, (93ème en 2006 avec IPC = 2,9),

-

111éme Moldavie

: IPC = 2,8, IC = 2,4 à 3,2, NS = 5, (79ème en 2006 avec IPC = 3,2),

-

118ème Ukraine

: IPC = 2,7, IC = 3,3 à 3,2, NS = 7, (99ème en 2006 avec IPC = 2,8),

-

143ème Russie

: IPC = 2,3, IC = 1,9 à 2,8, NS = 5, (121ème en 2006 avec IPC = 2,5),

-

150éme Azerbaïdjan

: IPC = 2,1, IC = 2,0 à 2,3, NS = 5, (130ème en 2006 avec IPC = 2,4),

-

150ème Biélorussie

: IPC = 2,1, IC = 1,7 à 2,5, NS = 6, (151èmeen 2006 avec IPC = 2.1).

La forte corrélation entre la corruption et la pauvreté reste évidente. 40% des pays dont la note est inférieure à trois (indiquant donc que la corruption est perçue comme endémique) sont classés par la Banque Mondiale comme pays à faible revenu.

La concentration des gagnants en Europe du Sud Est et en Europe orientale est la preuve que le processus d'accession à l'Union européenne a un effet galvaniseur dans le combat contre la corruption.

Source Transparency International [URL : http://www.transparency.org/].