Une institution originale et traditionnelle : les Makhallas en Ouzbékistan
2003-07-03

Une institution originale et traditionnelle : les Makhallas



Les Makhallas sont des associations de voisinage, composés d'hommes, qui possèdent une longue tradition historique de promotion de la culture, de résolution des conflits locaux et de maintien des liens entre les générations. Ils sont présentés dans la Constitution comme étant des institutions autogérées de citoyens, mais ils sont aussi intégrés dans l'appareil gouvernemental.

Leur rôle officiel est de fournir une aide sociale dans le cadre de la communauté locale, de veiller au développement du commerce local, et de d'améliorer l'infrastructure sociale. Au sein des nombreux pays en transition, la coutume des Makhallas s'est révélé, pendant le difficile processus de réforme politique et économique, comme étant un moyen de protection sociale innovant et relativement performant en matière de solidarité sociale, et son modèle a fait l'objet d'un examen attentif de la part d'autres pays.

Le réseau des Makhallas couvre plus de 10.000 petites communautés à travers le pays et constitue le pivot structurant de la société civile ouzbèque. Les comités de Makhallas, par un décret d'avril 1999 du président Karimov, ont obtenu le plus haut degré d'autonomie jamais observé depuis de nombreuses années.