"Je vous parle de liberté", livre d'entretien avec Mikheïl Saakachvili (décembre 2008)
2011-08-06

de Raphaël Glucksmann

Mikheïl Saakachvili et Raphaël Glucksmann présentaient le 12 novembre 2008 à la Maison géorgienne à Paris leur livre d'entretien " Je vous parle de liberté" publié chez Hachette Littératures, ISBN 978-2012376489.

Présentation de l'éditeur


Au coeur du mois d'août 2008, la guerre entre la Russie et la Géorgie projette Mikheïl Saakachvili, jeune président de quarante et un ans, au coeur de l'actualité mondiale. L'ennemi public numéro 1 de la Russie s'explique enfin sur sa vie, ses projets, ses rêves et la crise internationale actuelle. Pourquoi a-t-il choisi la confrontation avec la superpuissance russe en attaquant l'Ossétie du Sud ? Est-il tombé dans un piège ou n'a-t-il fait que stopper une invasion en cours ? Est-il comme le prétend le Kremlin un agent de l'Occident ? Que veut-il réellement pour son peuple ? Se considère-t-il toujours comme un révolutionnaire ? Et qui est vraiment Vladimir Poutine ? A toutes ces questions, et à beaucoup d'autres, Mikheïl Saakachvili répond sans détour : révélations sur le déroulement de la guerre d'août 2008, clarifications sur ses liens avec Israël, George Bush, George Soros et la CIA, retour sur ses premiers démêlés avec le KGB lorsqu'il était étudiant à Kiev et Tbilissi, décryptage de la Révolution des roses, récit ému et drôle de ses années en France et aux Etats-Unis. "Pour vous l'Occident est un mot vague. Pour moi, il a toujours eu ce parfum de liberté qui donne sens à une vie" déclare Saakachvili. C'est un homme pétri de nos valeurs et de nos traditions qui s'exprime ici, avec une liberté de ton rarissime chef un chef d'Etat en exercice.

Interview de Raphaël Glucksmann publié dans Directsoir, le 18 novembre 2008

Saakachvili ne renoncera pas à son combat

Comment avez-vous procédé pour rédiger ce livre?



A mon retour de Géorgie, lorsque les forces russes étaient très proches de Tbilissi, j'ai constaté qu'il y avait en France une méconnaissance et un manque d'informations sur la nature même de l'expérience géorgienne et des "révolutions de couleur" en général, C'est cette grande aventure politique contemporaine (représentée par les révolutions de couleur) que j'ai voulu explorer avec cet ouvrage.

Quel homme est Mikheïl Saakachvili ? Comment le voyez-vous ?



C'est un président que l'on peut critiquer et dont les actions peuvent être contestées. Mais c'est le seul leader du monde post-soviétique à avoir fait vraiment basculer son pays dans le camp des démocrates euroatlantiques. Il possède la capacité d'affirmer une rupture diplomatique et politique totale avec le monde soviétique, ce qui provoque les agacements de la Russie. J'étais très intéressé par le fait de pouvoir comprendre ses combats, et par les motivations de la nouvelle génération de Géorgiens. Mikheïl Saakachvili est un peu comme un miroir pour nos sociétés, dont les valeurs sont presque oubliées.

Pensez-vous qu'il renoncera à son envie de libérer son pays de la tutelle russe ?



Il ne renoncera absolument pas - ce qui est intéressant chez lui. C'est la cohérence d'une vie qui aboutit à ce combat. Il sait très bien qu'il y aura des problèmes, mais il y a eu une Géorgie avant et il y aura une Géorgie après. Parmi les personnes qui l'entourent, aucune ne veut renoncer. Saakachvili a assez peu de relations avec Medvedev, car lorsque ce dernier est devenu président, la Géorgie était déjà désignée comme ennemi numéro un de la Russie. Quant à Poutine, il arrive facilement à séduire les gens lors de la première rencontre en se posant en leader réaliste et pragmatique.

Voir aussi



- [URL : 1362]

-[URL : http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/12/04/mes-questions-sur-la-guerre-par-mikheil-saakachvili_1126713_0.html]

- [URL : http://www.lamaisongeorgienne.fr]

Retour à [URL : 2718]