Meutre d'une jeune fille tchétchène : un ancien militaire russe remis en liberté, l'avocat assassiné dans la rue (janvier 2009)
2013-01-16

En 2000, Elsa Kougaevna, une jeune tchétchène de 18 ans est enlevée, violée puis tuée par un colonel de l'armée russe, Iouri Boudanov, lors d'opérations militaires en Tchétchénie. En 2003, Iouri Boudanov est condamné à dix années de prison. Le 15 janvier 2009, Iouri Boudanov est remis en liberté. Le 19 janvier 2009, l'avocat de la famille Kougaev, Stanilas Markelov, est tué dans la rue à Moscou, d'une balle dans la tête. La journaliste Anastasia Babourova de Novaïa Gazeta qui tente de s'interposer est également tuée.

L'affaire est particulièrement troublante.

L'assassinat de l'avocat Stanislav Markelov ressemble a un crime commandité : un homme masqué surgit derrière lui dans la rue et le tue d'une seule balle dans la tête avec un pistolet à silencieux. La journaliste Anastasia Babourova qui tente de s'interposer, est grièvement blessée et décède dans la soirée. Le tueur peut s'échapper sans encombre.

Stanislav Markelov, 34 ans, avait dénoncé publiquement la remise en liberté de l'ex-colonel Iouri Boudanov et déclaré son intention de porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) si la sa requête auprès de la Cour d'appel de Russie était rejetée.

Plusieurs centaines d'affaires concernant des disparitions, tortures et meurtres en Tchétchénie sont actuellement en cours d'instruction par la CEDH. Les ONG internationales ont dénoncé à plusieurs reprises les menaces qui sont exercées sur les familles des personnes ayant déposé plainte auprès de la CEDH.

La famille Kougaev s'était réfugiée en Norvège entre temps.

La journaliste Anastasia Babourova travaillait à Novaïa Gazeta, le journal qui employait Anna Politkovskaïa, elle-même assassinée par balles en 2006 sans que les commandiataires ne soient depuis identifiés.

Ria Novosti, Oulianovsk (Volga), 15 janvier 2009



Iouri Boudanov, un ancien colonel emprisonné pour l'enlèvement et le meurtre d'une jeune fille tchétchène en 2000, a été remis en liberté jeudi, a appris Ria Novosti auprès de la direction de la colonie pénitentiaire.

"M. Boudanov a été remis en liberté aujourd'hui*, a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Le 25 juillet 2003, le tribunal de la région militaire du Caucase du Nord avait condamné Iouri Boudanov à dix ans de colonie à régime renforcé et l'avait dégradé pour le meurtre d'une jeune fille tchétchène, Elsa Koungaïeva.

Le condamné avait déposé plusieurs demandes de grâce, la dernière ayant été acceptée en décembre 2008 par le tribunal de Dimitrovgrad (région d'Oulianovsk, Volga).

Cette décision a provoqué une vague de protestations en Tchétchénie
.

Voir aussi

[URL : 2484]