La république de Tchétchénie
2009-02-02

Caucase du Nord

La république de Tchétchénie appartient aujourd'hui à la Fédération de Russie et est située dans l'Est du Caucase du Nord.

Sa superficie est de 15 500 km2. Elle a des frontières communes avec le Daghestan, la Géorgie, l'Ingouchie et le Territoire de Stravopol.

Elle comptait 1,1 million d'habitants en 2002 (980 000 selon d'autres sources), en grande majorité Tchétchènes (93%), mais aussi Russes, Koumyks et Ingouches.

Sa capitale est Grozny (210 000 habitants en 2002).

Histoire



Au début du XIXéme siècle, la conquête de la Tchétchénie par l'Empire russe trouve une forte résistance.

En 1859, elle s'éteint après la reddition du chef de guerre Chamil.

Durant l'époque soviétique, les Tchétchènes s'opposent à la collectivisation des terres : des insurrections et des arrestations se développent.

En 1943, les Tchétchènes sont déportés en Asie centrale ; les survivants peuvent regagner leurs terres natales à partir de 1957.

En 1991, la Tchétchénie déclare son retour à l'indépendance (présidence Douadev). Les Russophones, qui représentaient 30% de la population, partent.

A partir de 1994, les combattants tchétchènes s'opposent farouchement à l'armée russe.

En 1996, un accord de paix est signé. La république de Tchétchénie est de facto indépendante : elle élit le président Aslan Maskhadov, qui sera tué dans un attentat.

En 1999, l'armée russe reprend les combats et la Tchétchénie est "réintégrée" à la Fédération de Russie (présidences Akhmad Kadyrov, Alou Akhanov, Ramzan Kadyrov fils d'Akhmad).

En 2007, la "normalisation" de la république de Tchétchénie est engagée sous la présidence de Ramzan Kadyrov, ainsi que la reconstruction de certains quartiers de Grozny.

Les différentes guerres auraient fait plusieurs centaines de milliers de morts et de disparus, et entraîné des départs importants de population.

Les Tchétchènes



Ils sont l'une des branches des anciens Misdjeghi appelés Gargares sous l'Antiquité. Descendants des Vaïnakhs du début de l'ère chrétienne, ainsi que les Ingouches, ils se nomment Nakhtcho.

Ils habitent aujourd'hui principalement la république de Tchétchénie et celle d'Ingouchie, mais aussi le Territoire de Stavropol : ils sont environ un million. Les Kists (5 000) qui leur sont apparentés habitent le Nord-Est de la Géorgie,



Voir aussi

:

- [URL : 2705]

- [URL : 2546]