La présidence kirghize annonce, à Moscou, la fermeture de la base américaine de Manas (février 2009)
2011-10-28

Le président kirghiz, Kourmanbek Bakiev, a annoncé à Moscou, le 3 février 2009, la fermeture de la base militaire aérienne américaine de Manas, près de Bichkek, capitale du Kirghizstan

.

Cette base avait été ouverte en 2001 afin de servir de base arrière logistique aux forces de l'OTAN présentes en Afghanistan : elle abrite en permanence plus d'un millier d'hommes, permet les rotations de troupes envoyées sur le terrain et accueille les différents matériels nécessaires aux opérations.

Cette décision, approuvée auparavant par un comité parlementaire, devrait être confirmée dans les jours prochains par le Parlement kirghiz.

A Moscou, pour un sommet de l'OTSC (Organisation du traité de sécurité collective) réunissant 7 pays de la CEI et se voulant un contrepoids à l'OTAN, Kourmanbek Bakiev aurait obtenu l'effacement des dettes du Kirghizstan auprès de la Russie (180 millions de dollars), un nouveau prêt russe (de 500 millions à 2 milliards de dollars selon les sources) et la construction d'une centrale hydroélectrique (le pays étant sujet à des crises énergétiques chroniques).

La nouvelle administration américaine a exprimé ses regrets et a proposé des discussions positives aux autorités kirghizes.

La décision de fermeture de cette base américaine permet à la Russie de redevenir un acteur incontournable dans cette région du monde : elle s'est d'ailleurs empressée de proposer aux Etats-Unis des négociations sur l'acheminent par le territoire russe du fret destiné à l'Afghanistan.

Voir aussi

: [URL : 2728]