Généralités sur les lieux touristiques en Slovaquie
2004-08-02

Généralité sur les lieux touristiques en Slovaquie



Aux trois quarts montagneux et couvert de forêts, la Slovaquie est dotée d'une nature éblouissante et protégée, où l'on rencontre encore des ours bruns, des élans ou des loups. Mais c'est aussi un joyau de l'architecture européenne, avec châteaux forts, palais Renaissance, églises gothiques et chapelles en bois. Doté en outre d'innombrables sources thermales, ce petit pays est à plus d'un titre exceptionnel.

"Royaume des randonnées", la Slovaquie dispose de milliers de kilomètres de sentiers balisés tracés dans les campagnes et préservées, pour la plupart, de la pollution. Ici, marcher est une tradition. On ne peut que recommander le "paradis slovaque" (slovensky raj), parc national au coeur du pays. Cette réserve protégée, couverte de forêts et traversée de canyons magnifiques, est, en effet, un haut lieu de randonnée pédestre.

Si le vélo vous tente, des milliers de kilomètres de pistes cyclables vous permettront de suivre les rives du Danube, ou de profiter des vignobles de Bratislava sans risquer d'infraction au code de la route. Enfin, pour concilier culture et exploit sportif, une piste de 42 km traversant une série de villages renommés pour leurs édifices religieux, permet d'admirer le retable gothique du maître Pavol à Levoca, puis de contempler le site du château de Spis.

Bratislava et ses environs



Édifiée sur les contreforts des Petites Carpates, Bratislava descend en pente douce vers le Danube. Sur la rive gauche, que surplombe l'ancien château royal, le vieux quartier conserve des demeures Renaissance et des églises baroques. Brezalauspurc à l'époque de la Grande Moravie, Pressburg en allemand, Poszony en hongrois, Bratislava en slovaque a porté plusieurs noms qui sont autant de témoignages de sa richesse culturelle.

Il est conseillé de s'accorder trois jours pour visiter les plus beaux sites de la ville, (de la cathédrale Saint-Martin à l'ancien hôtel de ville, en passant par la Grand Place au coeur du centre ancien, et tant d'autres encore...), ainsi que ses environs (notamment le château fort de Devin ou les vignobles des alentours).

De dimension modeste, Bratislava est une ville à l'atmosphère provinciale où il fait bon se promener. Le Danube passe à quelques centaines de mètres du vieux quartier, joyau du passé, où l'on reconstitue pas à pas l'histoire du dernier millénaire. Aller à Bratislava exige de tout visiteur la volonté d'aller plus loin - autrement dit, de connaître l'intérieur du pays...

La Slovaquie occidentale



Entre le Danube et la Morava d'une part, la rivière Hron d'autre part, l'ouest du pays comprend une série de villes remarquables. Parmi celles-ci,Trnava, surnommée la "Rome slovaque", fut le centre religieux du royaume de Hongrie pendant plus de trois siècles. Elle a conservé de son passé de nombreuses églises et monuments, ainsi que les bâtiments de l'Université, fondée par les jésuites au XVIIe siècle.

À noter également la station thermale de Piest'any, dont les eaux sulfureuses et le charme un peu suranné fondent la renommée.

La Slovaquie centrale



En grande partie montagneuse, cette région comprend Zilina, ville à l'atmosphère détendue et point de départ de nombreuses excursions (châteaux de Bojnice et d'Orava). Cité universitaire, Zilina fourmille d'étudiants qui fréquentent assidûment cafés et bistrots du vieux quartier.

Pour le ski, on recommandera les vallées de Vratna et d'Orava. Il y a de la neige 4 mois par ans et les stations (une trentaine dans la vallée d'Orava) sont équipées de nombreux télésièges.

Les Hautes Tatras



Été comme hiver, il s'agit de la principale destination touristique, investie par les Allemands, les Polonais, ou les Tchèques. Depuis Poprad, excellente plaque tournante pour connaître plusieurs régions de la Slovaquie orientale, le petit train électrique rouge (elektrickà) amène continuellement son lot de voyageurs, promeneurs du week-end ou amateurs de ski.

Fiers de leur massif montagneux, symbole de leur pays représenté sur le drapeau national, les Slovaques disent des Hautes Tatras qu'elles sont "les plus petites hautes montagnes d'Europe".

La Slovaquie orientale



Cette partie du pays s'étend jusqu'à l'Ukraine, elle comprend les Hautes Tatras, le "Paradis slovaque", déjà évoquées, et le karst slovaque, à la frontière avec la Hongrie.

Il faut aussi évoquer les villes de Bardejov, Levoca et Kosice, dont l'art gothique a laissé de superbes témoignages. Au cours de son histoire, la Slovaquie orientale a été au carrefour de plusieurs cultures qui ont laissé des traces profondes notamment dans son architecture : celle des Allemands, qui s'y sont établis pour faire du commerce, celle des Hongrois pendant près d'un millénaire. On peut d'ailleurs encore voir sur la façade de certains hôtels de ville, comme à Roznava, des inscriptions en trois langues.



Source : Édouard Bailby, Slovaquie, objectif aventure, Guides Arthaud, Paris, 2002