Bibliographie : "Les Litvaks. L'héritage universel d'un monde juif disparu" de Henri Minczeles, Yves Plasseraud et Suzanne Pourchier
2009-03-09

Sur le territoire de l'ancien grand-duché de Lituanie, les Litvaks ont fortement imprégné le judaïsme dans son ensemble grâce à leurs talents et à leur humanisme, bien au-delà de ses limites "naturelles".



A l'intérieur du vaste yiddishland, en Litvakie, s'est développé, pendant plusieurs siècles, une civilisation originale, dont se réclamaient plus d'un million et demi de Juifs. Baltes, polonais et biélorussiens, ces Juifs litvaks ou "Juifs lituaniens" affirmaient leur singularité et leur spécificité dans un univers à la fois ouvert sur le monde et intimement attaché aux traditions.

Dans leur pays "mythique", religieux ou laïques, très souvent engagés sur les plans politiques et culturels, les Litvaks ont compté d'éminentes personnalités, dont certains ont acquis une stature internationale dans les différents domaines des arts et de l'esprit : Sergeï Eisenstein, Mark Chagall, Golda Meier, Jacques Lipschitz, Chaïm Soutine, Emmanuel Levinas, etc.

A Vilnius, Minsk, Bialystok ou dans les shtetleh, les Litvaks ont fortement imprégné le judaïsme dans son ensemble grâce à leurs talents et à leur humanisne. La Litvakie a alors débordé bien au-delà de ses limites "naturelles". Moins de soixante-dix mille Litvaks ont survécu aux souffrances et à l'horreur de la Shoah. Mais plus d'un million d'entre eux avaient quitté le "vieux pays" pour perpétuer sur les cinq continents, une certaine manière de vivre une éthique exigeante qui les rendait à la fois semblables et différents des autres Juifs. Un monde qui se perpétue sous de nouvelles latitudes. Pour paraphraser Simon Doubnov, l'Histoire continue ...

Auteurs

: Henri Minczeles, Yves Plasseraud, Suzanne Pourchier.

Editions La Découverte, Paris 2008, ISBN 978-2-7071-5342-5

.