Géorgie, Russie et Etats-Unis : le chorégraphe Georges Balanchivadzé (1904-1983), dit Balanchine
2013-12-09

Georges Balanchivadzé est né à Saint-Pétersbourg le 22 janvier 1904 dans une famille géorgienne et meurt à New York le 30 avril 1983, après une carrière de chorégraphe.

Sous l'impulsion d'un père musicien et compositeur, il commence à danser à l'àge de 9 ans à l'Ecole impériale de ballet, puis à étudier le piano au Conservatoire.

En 1924, il profite d'une tournée en Allemagne, pour quitter la Russie soviétique et est engagé par Sergueï Diaghilev dans ses ballets russes.

En 1925, il devient maître de ballet et crée avec Igor Stravinski plusieurs dizaines de ballets.

Londres, Copenhague et Paris accueillent ses chorégraphies, puis Monte-Carlo, avant qu'il n'émigre aux Etats-Unis.

En 1934, il co-fonde la School of American Ballet, qui donne naissance à plusieurs compagnies de danses.

De 1948 à 1983, il dirige le New York City Ballet. Il n'hésite pas à procéder à des emprunts au music-hall et au jazz afin de faire vivre le ballet classique.

Ses créations sont produites aussi bien sur les scènes académiques que sur les scènes de Broadway. Sa personnalité, une solide formation chorégraphique acquise auprès des grands maîtres russes de l'époque, des emprunts diversifiés à la danse traditionnelle géorgienne ou au jazz, en ont fait un des chorégraphes "américains" les plus prestigieux du XXème siècle :

" En plus de la rapidité des pas -petits et glissants- et de l'acrobatie des mouvements, il exigeait de la danseuse une grande technicité et une grande précision. Il voulait lui faire atteindre la pureté et la grâce absolues." (Témoignage diffusé sur la radio France Musique, le 14 mars 2009).