Les minorités ethniques en Slovaquie : généralités
2004-08-02

Les minorités ethniques en Slovaquie



Tout au long de son histoire, la Slovaquie a toujours été un pays abritant plusieurs minorités ethniques, aussi bien du temps de l'Empire austro-hongrois, de la République tchécoslovaque (depuis 1918), que depuis le 1er janvier 1993, en tant que pays indépendant issu de la séparation de la République fédérale Tchèque et Slovaque. L'existence de ces diverses communautés a joué un rôle important dans le développement de la vie économique et culturelle du pays.

La République Slovaque a réalisé deux points décisifs de sa politique des minorités :

- 1) La création des conditions légales et pratiques pour garantir l'égalité de tous ses citoyens sans aucune discrimination fondée sur l'origine ethnique, y compris dans le domaine de la participation effective à la vie publique

- 2) La création des conditions pour l'intégration totale de tous ses citoyens à la société qui protège et développe les valeurs culturelles des personnes appartenant aux minorités ethniques. Tout cela, dans le but de créer un climat de tolérance et de dialogue entre les minorités, élément indispensable pour que la diversité culturelle constitue une source d'enrichissement pour la Communauté tout entière.

La place des minorités dans le cadre de la société slovaque est fondée sur le respect des droits individuels des personnes appartenant aux minorités ethniques. Ces droits sont garantis par la Constitution, par la législation slovaque et par les conventions internationales, lesquelles sont prioritaires par rapport aux actes juridiques en ce qui concerne la protection des droits de l'homme (Art. 7a de la Constitution).

Selon les derniers chiffres de l'Office de statistiques de la République Slovaque, on compte sur le territoire de la Slovaquie, à côté de la majorité slovaque, 11 minorités ethniques.