Moldavie : démission du président communiste Vladimir Voronine, intérim assuré par le président libéral du Parlement (septembre 2009)
2013-12-09

Le 5 avril 2009, les élections législatives dont les résultats sont contestés, déclenchent une crise politique et des affrontements dans la rue. Le Parlement ne peut élire son président, ainsi que le président de la République (aux 3/5 des voix) (1). Le président sortant, le communiste Vladimir Voronine (2), en fin de deuxième et dernier mandat, assure donc l'intérim de la présidence de la République.

Le 29 juillet 2009, de nouvelles élections législatives donne une courte majorité à une alliance libérale pro-européenne (53 voix) contre le Parti communiste pro-russe (48 voix). (3)

Le 28 août, le nouveau Parlement élit Mihai Ghimpu à sa tête.

Le 2 septembre, le président de la République par intérim, Vladimir Voronine annonce sa décision de démissionner.

Le 8 septembre, la Cour constitutionnelle moldave valide l'élection de Mihai Ghimpu à la tête du Parlement, malgré le recours du Parti communiste moldave. M. Ghimpu peut ainsi assurer l'intérim de la présidence de la République.

Le 9 septembre, la Première ministre, la communiste Zinaida Greceanii, présente sa démission (4).

*

Après l'élection de Mihai Ghimpu, leader du Parti libéral, à la présidence du Parlement, les candidatures de Marian Lupu, leader du Parti démocratique, et de Vladimir Filat, leader du Parti libéral-démocrate, pourraient être présentées aux postes de président de la République et de Premier ministre.


Notes

:

- (1) [URL : 2804]

- (2) [URL : 1180]

- (3) [URL : 2876]

- (4) [URL : 2555]