Othar Pataridzé, président de l'Association géorgienne en France de 1986 à 1989
2011-12-06

Othar, Guiorgui, Pataridzé

Othar Pataridzé est né le 22 juillet 1943 à Paris dans le XVéme arrondissement, de Thamar Alchibaya, aujourd'hui doyenne à 101 ans de la communauté géorgienne en France, et d'Elissé Pataridzé (1896-1975) qui fut président de l'Association géorgienne en France.

Dès sa tendre enfance, avec sa soeur jumelle Goulnara (1), il baigne dans la culture de l'émigration politique géorgienne parvenue en France dans les années 1920.

Il est marié et a deux enfants.

Il chante dans le choeur de l'Eglise géorgienne Sainte Nino (2) avant de le diriger un temps. En 1969, il crée l'ensemble vocal "Merani" (3) qui se produit en France et en Grande-Bretagne et il enseigne les polyphonies géorgiennes aux enfants issus de l'émigration. Encore aujourd'hui, en maintes occasions, il se joint à différents choeurs géorgiens, ou français comme "Marani" (4). A ce titre, il participe régulièrement et activement aux symposiums de la polyphonie mondiale de Tbilissi (5).

Les études



Il est diplômé de l'Ecole supérieure de commerce et d'administration des entreprises (ESCAE).

La carrière professionnelle



Il conduit une carrière professionnelle dans le domaine de l'administration et de la finance, devient directeur financier adjoint et secrétaire général d'Agfa - Gevaert S.A. France et directeur général d'Agfa Finance S.A.

Trois années à la tête de l'Association géorgienne en France



Il est élu président en novembre 1986, et le demeure jusqu'en juin 1989.

Outre les actions dévolues à sa fonction, il organise les commémorations des dates historiques géorgiennes, 26 mai 1918 (restauration de l'indépendance), février 1921 (l'hommage aux victimes de l'invasion par les armées de la Russie soviétique), août 1924 (hommage aux victimes de l'insurrection nationale).

D'autres actions en faveur de la cause géorgienne



En 2001, il crée le site Internet [URL : http://www.samchoblo.org], consacré à la Géorgie et aux évènements marquants organisés par l'Association géorgienne en France.

A partir de 2004, il participe à la commission des anciens présidents de l'Association géorgienne en France constituée pour la restitution à l'Etat géorgien du "château de Leuville-sur-Orge" (6), à la demande des héritiers, des mandataires, porteurs de parts de la Société civile immobilière propriétaire.

En novembre 2005, il accompagne personnellement, au nom de l'Association géorgienne en France, la dépouille mortelle de Kakoutsa Tcholokhachvili, héros national géorgien (7), de Leuville-sur-Orge au Panthéon de Mtatsminda à Tbilissi.

Le 5 janvier 2008, il préside le bureau électoral de Paris lors des élections présidentielles géorgiennes.

Il est membre de l'association "Tchveneburebi" à Tbilissi, représente en France la confrérie des "Tchokhosnebi", oeuvre auprès du "Centre national des manuscrits géorgiens" (à ce titre assure un lien avec la Bibliothèque nationale de France) et est reconnu comme correspondant en France du ministère géorgien de la Diaspora (8).

M.M.

*

Sources : Othar Pataridzé et archives familiales.

*

Notes

:

(1) [URL : 2511]

(2) [URL : 1078]

(3) photographie de l'ensemble Merani
[URL : http://www.samchoblo.org/agf_merani.htm]

(4) [URL : 2424]

(5 [URL : 1122]

(6) [URL : 1816]

(7) [URL : 2033]

(8) Le ministère géorgien de la Diaspora dispose d'un site Internet en langue géorgienne [URL : http://www.diaspora.ge/].

Retour à [URL : 1615]