Présentation générale de la culture roumaine
2003-04-23

Généralités sur la culture en Roumanie



Littérature



L'époque des grands classiques de la littérature roumaine est illustrée par: Mihai Eminescu (1850-1889), "le poète national", les prosateurs Ion Creanga (1839-1889) et Ioan Slavici (1848-1925), le dramaturge Ion Luca Caragiale (1850-1912), le poète Alexandru Macedonski (1854-1920), le critique littéraire Titu Maiorescu (1840 - 1917).

La brillante génération des écrivains affirmés dans la période d'entre deux-guerres est composée de grands écrivains comme: Tudor Arghezi (1880-1967), Mihail Sadoveanu (1880-1961), Liviu Rebreanu (1885-1944), Lucian Blaga (1895-1961), Hortensia Papadat-Bengescu (1875- 1955), Matei I. Caragiale (1885-1936), Camil Petrescu (1894-1957), Ion Barbu (1895-1961), George Bacovia (1881-1957), les critiques littéraires et estéticiens Mihail Dragomirescu, E. Lovinescu, Tudor Vianu, Vladimir Streinu, Serban Cioculescu.

Sont, aussi, d'origine roumaine les grands écrivains qui ont marqué la littérature française de la deuxième moitié de ce siècle: Eugène Ionesco, Mircea Eliade, Emile Cioran, Panait Istrati, Tristan Tzara, Benjamin Fondane, Gherasim Luca.

Parmi les plus connus poètes, prosateurs et dramaturges contemporains ont peut citer : Ion Caraion, Gellu Naum, Nichita Stanescu, Marin Sorescu, Mircea Ivanescu, Stefan Augustin Doinas, Ana Blandiana, Liviu Ioan Stoiciu, Emil Brumaru, Angela Marinescu; G. Calinescu, Geo Bogza, Marin Preda, Paul Goma, Augustin Buzura , Nicolae Breban, Bujor Nedelcovici, Stefan Banulescu, Radu Petrescu, Mircea Horia Simionescu, Paul Georgescu, D.R. Popescu, George Balaita, Norman Manea, Constantin Toiu, Mircea Ciobanu, Valentin Serbu, Ion Iovan, Gheorghe Craciun, Mihai Sin, Stelian Tanase, Mircea Cartarescu, Mircea Dinescu, Matei Visniec, Iosif Naghiu, D. Solomon, les essayiste, les philosophes et les critiques littéraires Constantin Noica, N. Steinhardt, Vasile Lovinescu, Mihai Sora, Andrei Plesu, Gabriel Liiceanu, Vladimir Streinu, Serban Cioculescu, Ion Negoitescu, Monica Lovinescu, Virgil Ierunca, Ovidiu Cotrus, Adrian Marino, Lucian Raicu, Eugen Simion, Nicolae Manolescu, Livius Ciocarlie, Gheorghe Grigurcu, Laurentiu Ulici.

Arts plastiques



Dans une atmosphère longtemps dominée par des formules académiques, les nouveautés sont introduites par des artistes qui fréquentent les ateliers parisiens. Nicolae Grigorescu et Ion Andreescu ont travaillé une période à Barbizon, aux côtés des artistes qui ont déclenché le mouvement impressionniste.
Ces deux peintres aux côtés de Stefan Luchian, constituent la triade des fondateurs de la peinture roumaine moderne. Dans la première moitié de ce siècle ils sont suivis de fortes personnalités comme: Théodor Pallady (proche ami de Henri Matisse), Gheorghe Petrascu, Stefan Dumitrescu, N. Darascu, Lucian Grigorescu, Jean Al. Steriadi.

Enfin, parmi les grands noms de la peinture roumaine d'après la deuxième guerre mondiale on peut mentionnés: Ion Tuculescu, Henri Catargi, Al. Ciucurencu, Margareta Sterian, Corneliu Baba, Victor Brauner, Marcel Iancu, Horia Damian, Octav Grigorescu, Ion Bitzan, Horia Bernea, Ion Gheorghiu, Ion Nicodim, Paul Gherasim, Stefan Câltia, Sorin Dumitrescu, Marin Gherasim, Ion Pacea, Florin Niculin, Nicolae Maniu etc.

La sculpture moderne roumaine a été marquée par Constantin Brâncusi, qui a fait restructurer le langage sculptural de notre siècle. Dimitrie Paciurea , Gheorghe D. Anghel, Nicolae Paduraru, Constantin Popovici, Mircea Spataru, Ion Vlad, George Apostu, Ovidiu Maitec, Napoleon Tiron, Mihai Olos etc. comptes aussi parmi les principaux représentants de la sculpture roumaine moderne et contemporaine.

Musique



La deuxième moitié de XIXe siècle marque la naissance et l'affirmation de l'école musicale nationale (Eduard Caudella, Ciprian Porumbescu, Gheorghe Dima, Gavril Musicescu), mais le véritable créateur de la musique roumaine moderne est: Georges Enesco (1885-1955), compositeur, pianiste, violoniste, chef d'orchestre et pédagogue. De la même génération se sont imposés: D.G. Kiriac, Sabin Dragoi, Mihail Andricu, Paul Constantinescu, Dimitrie Cuclin et des célèbres chefs d'orchestre comme: Constantin Silvestri, Ionel Perlea, George Georgescu et plus tard, Sergiu Celibidache et Sergiu Comissiona.

Les compositeurs contemporaines - Sigismund Toduta, Pascal Bentoiu, Anatol Vieru, Stefan Niculescu, Cornel Taranu, Tiberiu Olah, Wilhelm Berger - ont introduit dans le filon traditionnel de la musique roumaine les nouvelles conquêtes de la création musicale moderne.

Théâtre et cinématographie



Le théâtre roumain contemporain a reçu des prix et des appréciations élogieuses à de nombreux festivals internationaux, grâce, tout d'abord, aux grands metteurs en scène, comme: Liviu Ciulei, Andrei Serban, Lucian Pintilie, Silviu Purcarete, David Esrig, Tompa Gabor, Mihai Maniutiu, Catalina Buzoianu.

Les films les plus importants de la production des cinq dernières années sont: "Le Chêne" et "Un été inoubliable" de Lucian Pintilie, "Le Lit conjugal" et "Le Sénateur des escargots" de Mircea Daneliuc, "Hôtel de luxe" de Dan Pita, "La femme en rouge" de Mircea Veroiu, "Asphalte tango" de Nae Caranfil.

Festivals culturels



- Festival international de Théâtre Amateur "Journée Concordia" , 10 - 12 janvier à Sfântu Gheorghe;
- Gala UNICEF de théâtre lyrique, février, Sfântu Gheorghe
- Festival Laïque des coutumes d'hiver: 23 - 24 décembre à Sighetu Marmatiei, Maramures, février, Sfântu Gheorghe
- Festival International de théâtre Contemporaine: 5 - 25 avril, Brasov
- Festival National de coutumes agricoles "Tânjaua de pe Mara", avril, Hoteni, Maramures.
- Fête des Narcisses, mai, Vlahita, Harghita
- Festival International de Jazz, mai Brasov
- Festival International "Le Cerf d'or", juin, Brasov
- Festival International de musique Mamaia, juillet - août
- Festival International de musique classique "L'automne à Cluj", septembre, Cluj-Napoca
- Festival International "Georges Enesco", octobre, Bucarest