Achat d'un (ou de quatre) navire(s) de guerre français BPC Mistral : Moscou prendra sa décision prochainement (2010)
2012-12-10

Agence RIA Novosti, Moscou 9 février 2010

Moscou prendra prochainement une décision sur l'achat éventuel d'un porte-hélicoptère français de classe Mistral, a annoncé mardi à RIA Novosti une source proche du gouvernement désireuse de garder l'anonymat.

"La décision définitive sur l'achat du Mistral sera prise très prochainement au plus haut niveau", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

La source a ajouté qu'actuellement les avis étaient partagés en Russie quant à la nécessité d'acheter un tel navire.

"Nous avons des partisans de cette décision mais elle a également des adversaires", a fait savoir l'interlocuteur.

A son tour, une source au ministère russe de la Défense a confirmé que la Flotte était intéressée par l'achat du navire français.

"En cas de feu vert, les premiers navires de ce type seront dirigés vers l'Extrême-Orient afin de renforcer la Flotte du Pacifique (1) dont la capacité de combat a été mise à l'épreuve dans les années 90 par le manque de financement pour les travaux de réparation", a-t-il précisé.

Lundi, Jacques de Lajugie, directeur international de la direction générale de l'armement (DGA) du ministère de la Défense, a fait savoir que la France avait reçu une demande technique de l'Etat-major russe concernant l'achat de trois porte-hélicoptères Mistral supplémentaires.

Toutefois, il a précisé que cette demande n'avait pas été formalisée au niveau politique.

*

Notes de la rédaction Colisée

:

- (1) En août dernier, le commandant des forces navales russes, Vladimir Vysotsky, a regretté de ne pas avoir disposé en août 2008, d'un bateau identique au Mistral, "qui nous aurait permis de déployer nos troupes en Géorgie en seulement 40 minutes".

- (2) La Géorgie, la Pologne, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie ont exprimé leur réserve et précisé qu'une telle décision n'améliorerait pas la sécurité de la région.

- (3) Le 8 février 2010, à Paris, le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Robert Gates, a eu des entretiens à Paris avec le président Nicolas Sarkozy, et le ministre français de la Défense, Hervé Morin, et a refusé tout commentaire, évoquant en terme diplomatique "un échange de vues approfondi".

- (4) D'après le journal "Usine Nouvelle", le contrat de 5 à 600 millions d'euros pourrait ête signé le 2 mars 2010 lors de la visite du président russe Dmitri Medevedv à Paris et apporterait pour les années à venir la charge manquante à la construction navale française, DCNS (direction nationale des constructions navales, systèmes et services) et STX (filiale à Saint-Nazaire d'un groupe étranger). En 2009, l'industrie française de l'armement a enregistré pour 8 milliards d'euros de commandes à l'exportation (+ 21%), son chiffre record.

Voir aussi

:

- [URL : 2880]