Bibliographie : "Les Sabbataires de Transylvanie" de Bernard Le Calloc'h
2010-03-25

Présentation du livre par l'éditeur



La religion sabbataire est née en Transylvanie à la fin du XVIe siècle, à l'initiative d'Andràs Eossi. Elle partait de la constation que le Christ et les apôtres étaient des Juifs et qu'il n'est dit nulle part dans les Evangiles qu'ils aient voulu rompre avec la tradition mosaïque. Le retour au judaïsme était donc la meilleure manière d'être authentiquement chrétien.

Au début du XVIIe siècle, cette nouvelle croyance connut un grand succès en milieu hongrois. Mais elle se heurta à l'hostilité de toutes les Eglises chrétiennes puis à la persécution systématique des princes de Transylvanie. Menacée de disparition, elle se réfugia dans la clandestinité, et parvint à se maintenir en des coins retirés de la Transylvanie jusqu'au Compromis austo-hongrois de 1867. De fait de la promulgation de la loi hongroise sur la liberté de la conscience, elle connut un éphémère regain, mais les persécutions antisémites de la Seconde Guerre mondiale eurent raison des derniers irréductibles.

Présentation de l'auteur par l'éditeur



Bernard Le Calloc'h, diplômé de l'INALCO, professeur honoraire d'histoire au lycée français de Budapest, ancien secrétaire de la Légation de France, est l'un des meilleurs connaisseurs des peuples finno-ougriens. Il s'est vu décerné par le gouvernement hongrois, la Croiy d'or de l'Ordre de Mérite pour l'ensmble de son oeuvre.

"Les Sabbataires de Transylvanie" de Bernard Le Calloc'h, Collection Peuples en Péril, Editions ARMELINE, ISBN 078-2-910878-41-4

.

Editions ARMELINE, Tal-ar-Groas, Route de l'Aber, 29 160 CROZON. Courriel : [URL : armeline.editions@wanadoo.fr].