Généralités sur la politique croate (2003)
2012-12-27

La Croatie est une république parlementaire.



L'ancienne "République
socialiste de Croatie", l'une des six entités de l'ex-Fédération de
Yougoslavie, a organisé des élections libres le 22 avril 1990, dont est
sortie la première législature du Sabor (Parlement croate), restauré le 30
mai 1990. Elle s'est proclamée souveraine le 25 juin 1991, en vertu du
"droit inaliénable à l'autodétermination jusqu'à la sécession" inscrit dans
le Préambule de la Constitution de l'ancienne Yougoslavie. La déclaration
d'indépendance a été promulguée le 8 octobre 1991, puis reconnue par la
Communauté européenne le 15 janvier 1992, suivie rapidement par le reste de
la communauté internationale, en dépit de l'occupation d'un quart de son
territoire par l'armée "fédérale" yougoslave, en réalité serbe. Le 22 mai
1992, la Croatie est devenue le 177ème membre de l'ONU. Le retour des
derniers territoires occupés (Slavonie orientale), le 15 janvier 1998, a
marqué la restauration de l'intégrité territoriale du pays.

Les institutions



La

Constitution

du 22 décembre 1990, inspirée de celle de la Vème République
française, a supprimé le communisme et instauré un régime de type
semi-présidentiel. La réforme du 28 février 2001 a depuis renforcé le
caractère parlementaire et supprimé la Chambre haute du Sabor (l'ancienne
Chambre des Comitats).

Le

Président de la République

est élu pour 5 ans au suffrage universel
direct à deux tours. Il n'est rééligible qu'une fois. Le chef de l'État en
exercice est M.

Stjepan Mesic

, dernier président de l'ancienne Yougoslavie,
élu 7 février 2000, avec 56,01 % des voix. Il réside au palais de Pantovcak,
sur les hauteurs de Zagreb. Il a succédé à M. Franjo Tudjman, nommé
président en mai 1990, élu en août 1992, puis réélu en juin 1997 (mort le 10
décembre 1999). M. Vlatko Pavletic avait assuré les deux mois d'intérim.

Le

Premier ministre est M. Ivica Racan

(socialiste - SDP), depuis le 26
janvier 2000. Il est à la tête d'un gouvernement de centre-gauche qui repose sur
deux coalitions qui se sont opposées au régime de l'ex-président Tudjman :
SDP et HSLS, d'une part, et HSS, LS et HNS, de l'autre. Un sixième parti,
l'IDS qui a quitté le gouvernement en juin 2001, insatisfait du statut de
l'Istrie. Le siège du gouvernement est Banski Dvori, à Zagreb.

Le

Parlement

(Sabor), élu en janvier 2000, est composé de 151 membres élus
pour 4 ans au suffrage universel direct (scrutin proportionnel). 140 députés
représentent les Croates de Croatie, 5 les minorités ethniques (1 serbe, 1
italien, 1 hongrois, 1 tchèque et slovaque et 1 représentant d'autres
minorités) et 6 députés représentent les Croates de l'étranger (leur nombre
dépend du nombre de votants). Environ 20 % des députés sont des femmes.

Le Parlement est composé de la façon suivante :

Coalition majoritaire

(gauche, centre-gauche)
- SDP [Socijaldemokratska partija - Parti social-démocrate, dont est issu le
Premier ministre, M. Ivica Racan] : 45 députés
- HSS [Hrvatska seljacka stranka : Parti paysan croate, dont est issu le
président du Sabor, M. Zlatko Tomcic] : 15
- HNS [Hrvatska narodna stranka - Parti populaire, dont est issu le
Président de la République, M. Stjepan Mesic] : 2
- LS [Liberalna stranka - Parti libéral] : 2
- PGS [Primorsko-goranska stranka - Parti du Primorje (régionaliste) ] : 2
- SBHS [Slavonsko-baranjska hrvatska stranka - Parti croate de
Slavonie-Baranya (régionaliste)] : 1

L'IDS

[Istarski demokratski Sabor - Parti démocratique d'Istrie
(régionaliste), ancien membre de la coalition majoritaire] dispose de 4
sièges.

Opposition

(centre-droite, droite, ext. droite)
- HDZ [Hrvatska demokratska zajednica - Union démocratique croate, parti
dont est issu l'ancien président de la République, M. Franjo Tudjman] : 41
députés
- HSLS (Hrvatsko socijalno-liberalna stranka) : Parti social-libéral croate
(ancien membre de la coalition majoritaire, dont est issu M. Drazen Budisa]
: 23
- DC [Demokratski centar - Démocrates centristes] : 4
- HSP [Hrvatska stranka prava - Parti croate du droit] : 4
- HND [Hrvatski nezavisni demokrati - Démocrates indépendants croates] : 1
- HKDU [Hrvatska Krscanska demokratska unija - Union démocrate-chrétienne
croate] : 1

À cela s'ajoutent 6 croates de l'étranger.

Pour mémoire : jusqu'en 2001, le Sabor était bicaméral, il comprenait une
Chambre des députés (Zastupnicki Dom) et une Chambre des régions (ou Chambre
des comitats) (Zupanijski dom) : 68 membres soit 3 par région (comitat),
élus au suffrage universel et 5 désignés par le président de la République.
Pour l'ensemble des 21 assemblées régionales élues en mai 2001, les six
partis de la coalition gouvernementale ont obtenu 523 conseillers (dont 152
du SDP, 143 du HSS, 61 du HSLS, 50 du HNS 28 de l'IDS et 7 du LS), la droite
338 (dont 227 du HDZ) et les listes indépendantes 64.

Dernières évolutions : 23/11/2003 [URL : breve286]