Nouvelle voie de transit du gaz caspien pour l'Europe : WHITE STREAM II (2010)
2012-02-07

L'Azerbaïdjan, la Géorgie et la Roumanie ont signé le 13 avril à Bucarest un accord de coopération dans le domaine du gaz

.

Le projet AGRI (Azerbaijan Georgia Romania Interconnection) permettra le transit du gaz caspien par les territoires azerbaïdjanais et géorgien, utilisera un terminal de gaz liquéfié sur la côte géorgienne de la mer Noire, puis aura recours aux navires de transport de gaz liquéfié et enfin utilisera un terminal de regazification sur la côte roumaine de la mer Noire.

Cette voie de transit du gaz caspien vers l'Europe à grande capacité - 20 milliards de mètres cubes-, baptisée WHITE STREAM II (1), serait exploitable dès 2012 et coûterait entre 2 et 4 milliards d'euros, soit nettement moins cher que ses concurrents russe SOUTH STREAM (2) et européen NABUCCO (3).

Outre l'avantage du délai et du coût, elle libère l'Union européenne du transit soit par le territoire russe, soit par le terriroire turc, pays qui souhaitent monnayer financièrement et politiquement leur accord.



Notes

:

- (1) Le projet WHITE STREAM I a été initié en 2005 : il consiste à relier le port de Soupsa (Géorgie) soit directement au port de Constanta (Roumanie) par un gazoduc sous-marin de 1 105 kilomètres de long, soit par l'intermédiaire de l'Ukraine (Crimée). Le consortium GUEU-GP (Georgia Ukraine European Union gas pipeline) prévoyait en octobre 2009 une mise en oeuvre en 2016. Les changements politiques intervenus début 2010 en Ukraine, avec une présidence qualifiée de prorusse, pourraient remettre en question WHITE STREAM I.

- (2)

[URL : 2909]



- (3)

[URL : 2911]