Roumanie : état des lieux 2009 pour la francophonie (AFI)
2011-04-11

Mariana Perisanu, maître de conférence à l'ASE de Bucarest, propose dans l'édition 2009 de "L'Année rancophone internationale" un état des lieux sur la Roumanie.

Extraits

:

... Malgré un nombre important de jeunes Roumnains formés dans les universités étrangères, les filières scientifiques continuent d'avoir la cote en Roumanie, dans le sillage d'une tradition qui compte de nombreux savants : Nicolae Paulescu (biologiste qui a synthétisé la "pancréine" pour obtenir l'insuline, auteur du "Traitement du diabète", Paris, 1924) ; Emile Racovitzä (océanographe, fondateur de la biospéléologie) ; Sarmisa Bilcesco (première femme en Europe à soutenir une thèse de doctorat, Paris, 1890) ; Henri Caoandä (physicien et constructeur d'avions, inventeur du moteur à réaction).

A l'époque communiste, les scientifiques ont dû fuir la Roumanie, comme le biologiste George Em. Pallade qui a reçu en 1970 le prix Nobel de médecine.

Le peu d'argent destiné à la recherche en Roumanie soutient un domaine qui survit aujourd'hui surtout grâce aux programmes européens et aux collaborations avec les universités étrangères.

Les compagnies privées tentent encore timidement de pallier ces insuffisances et Dacia - Renault a inauguré en 2008 à Titu (près de Bucarest) un prometteur centre de recherche dans le domaine automobile ...
.

*

L'Année francophone internationale 2009 peut être obtenue, pour 15 euros, auprès de

AFI - Agora francophone internationale, 7 rue de la Boivre, 86 470, Montreuil - Bonin. Téléphone : 05 49 51 42 76. Courriel : [URL : afi@orange.fr]

.

Voir aussi [URL : 3027]