Le Centre de rétention administrative de Mesnil-Amelot pour les immigrés en situation irrégulière (2010)
2011-04-12

Le nouveau Centre de rétention administrative (CRA) de Mesnil-Amelot, en Seine et Marne, à un kilomètre de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, est composé de deux structures distinctes de 120 places (1).

Il est destiné à accueillir les étrangers en situation irrégulière en France, en attente d'expulsion.

Selon les observateurs de la CIMADE (2) qui ont pu le visiter , " De multiples caméras de vidéosurveillance et détecteurs de mouvements permettront aux policiers, depuis une tour de contrôle, de contrôler en permanence ce que font les personnes retenues".

Un précédent Centre de rétention administrative de taille comparable, celui de Vincennes (deux fois 140 places), avait donné lieu à de graves incidents le 22 juin 2008, mort d'un retenu et incendie généralisé. Il est encours de reconstruction et sera doté de trois modules de 60 places.

La Cour des comptes a pris position pour des CRA limités à 80 places.

L'auteur du rapport parlementaire d'information sur les centres de rétention, Thierry Mariani, a pris position pour une taille de CRA de 60 à 80 places.

Un plan de rénovation des CRA a été engagé en 2006 : il porte à fin 2010 le nombre de places disponible de 950 à 1950.

*

Sur les 8 632 demandes d'asile (3) traités en procédure prioritaire par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) en 2009, 1 568 avaient été émises par des adultes en rétention administrative, dont 545 originaires d'Afrique, 511 d'Europe, 292 d'Asie er 220 d'Amérique.

Les Centres de rétention administrative accueillent d'autres populations étrangères non demandeurs d'asile, préalablement à une expulsion éventuelle.

*

Notes

:

(1) La loi française ne permet pas une capacité d'accueil de plus de 140 places pour un CRA .

(2) La CIMADE (Comité inter mouvements auprès des évacués) est une association oecuménique se consacrant à l'accompagnement des migrants, en voie d'expulsion, demandeurs d'asile ou réfugiés, et à des actions caritatives. Elle a lancé le 27 janvier 2010 une pétition contre l'ouverture du nouveau CRA de Mesnil-Amelot, critiquant "l'industrialisation de la rétention" .

(3) L'OFPRA a traité globalement 38 803 demandes d'asile en procédures normale et prioritaire, en 2009.

Voir aussi [URL : http://www.cimade.org]