Géorgie et France : la mezzo-soprano Nona Javakhidze
2013-03-05

Nona Djavakhidzé

Nona Javakhidze est née en Géorgie.

Une formation initiale en Géorgie



Elle étudie le chant, le piano et le solfège au Conservatoire de Tbilissi où elle obtient un diplôme supérieur de chant.

En paralléle, elle conduit des études à l'Institut de médecine de Tbilissi, d'où elle sort diplômée.

En 1995, elle choisit de se consacrer à l'art lyrique : elle intègre le troupe de l'Opéra national de Tbilissi et celle de l'Opéra d'Etat de Batoumi.

Elle y chante Amneris dans "Aïda", Emilia dans "Otello", La Princesse de Bouillon dans "Adrienne Lecouvreur", le Stabat Mater de Rossini et le Requiem de Verdi.

Une formation complémentaire en France



En 1997, titulaire d'une bourse du gouvernement français, elle vient se perfectionner à Paris. Elle travaille avec Caroline Dumas.

En 1999, elle obtient un 1er Prix d'art lyrique à l'Ecole normale de musique de Paris, à l'unanimité et avec les félicitations du jury.

Elle travaille également auprès de Régine Crespin.

Une carrière internationale, à dominante française



Toujours en 1999, au 1er Festival international de musique de Géorgie, elle chante dans "Otello" et "Rigoletto" (rôle de Maddalena) aux côtés de Renato Bruzon. Elle interprète La Reine dans "Abessalaum et Eteri" de Paliaschvili. Elle donne aussi plusieurs récitals de musique russe et espagnole.

Elle fait ensuite ses débuts en France et participe à la création de "La Petite Sirène" de Probst avec l'Orchestre national de Lille. Elle chante également au Festival de Besançon, dans la 9e Symphonie de Beethoven et le Stabat Mater de Szymanowski.

En 2000 et 2001, elle interprète Carmen, dans "La Tragédie de Carmen" de Bizet, sur une mise en scène de Peter Brook, à l'Opéra de Bordeaux et en région Aquitaine.

Toujours à l'Opéra de Bordeaux, elle a le rôle de Federica, dans "Luisa Miller" de Verdi. Au Grand théâtre de Limoges, elle a le rôle de Rosette, dans "Manon" de Massenet. Aux Flâneries musicales de Reims, elle interprète le Requiem de Verdi.

En 2005, elle chante à nouveau avec l'Orchestre national Bordeaux Aquitaine, la 9e Symphonie de Beethoven.

Les concerts

: elle interprète

- en juin 2009, Meg Page dans Falstaff (Verdi), Opéra de Montpellier,
- en juillet 2010, la Mère de Vita, dans L'Etranger (Vincent d'Indy), Festival de Montpellier,
- en septembre et octobre 2010, Filipievna, dans Eugène Onéguine (Tchaikovsky), à l'Opéra de Paris,
- en février 2011, la Tenancière de l'Auberge, dans Boris Goudounov (Moussorgski), à l'Opéra de Nice,
- en juin et juillet 2011, Emilia dans Otello (Verdi), à l'Opéra de Paris,
- en octobre 2011, Larina, dans Eugène Onéguine (Tchaikovsky), à Vichy,
- en novembre et décembre 2011, Curra, dans La Force du destin (Verdi), à l'Opéra de Paris,
- en janvier et février 2012, Masha, dans La Dame de Pique (Tchaikovsky), à l'Opéra de Paris,
- en mars 2012, Dryades, dans Roussalka (Dvorak), à Bruxelles,
- en mai 2012, Emilia, dans Otello (Verdi), à Toulon,
- en décembre 2012 et janvier 2013, Nimfa, dans Roussalka (Dvorak), à Barcelone.

Ecouter [URL : http://www.youtube.com/watch?v=9aWLd4wodAw]

.