Arménie : confirmation de l'implantation de missiles russes S-300 (2010)
2012-12-12

Le président russe Dmitri Medvedev en visite à Erevan, la capitale de l'Arménie, a obtenu de ses alliés arméniens,

- la prolongation de 2020 à 2044 du bail de la base militaire russe de Gumri, à 20 kilomètes de la frontière turque,

- la confirmation de l'implantation d'un système de défense anti-aérienne S-300,

- la confirmation de la présence de gardes frontières russes à la frontière arméno-turque,

- le renforcement de la présence militaire russe avec 5 000 hommes de troupe.

Par ailleurs, la zone d'opérabilité de la base militaire russe de Gumri est étendue à l'extérieur des frontières arméniennes et les forces militaires arméniennes seront équipées de matériels russes.

Pour l'Arménie, l'objectif principal de ce partenariat est le maintien du statut actuel du Haut Karabakh, région séparatiste de l'Azerbaïdjan à l'indépendance autoproclamée, vidée de sa population azerbaïdjanaise et peuplée aujourd'hui de population arménienne. Il s'agit pour Erevan de dissuader Bakou de reprendre le Haut Karabakh par la force et de signifier à Ankara que la normalisation des relations turco-arméniennes devra exclure toute négociation sur le statut du haut Karbakh.

Note

: les missiles russes S-300 sont destinés à se protéger des bombardements à partir d'avions ou de missiles. Ils ont une portée de 120 kilomètres, ramenée à 40 kilomètres contre les missiles balistiques. Leurs premiers déploiements datent de 1997.