Union européenne : 501 millions d'habitants au 1er janvier 2010
2012-06-14

Entre le 1er janvier 2009 et le 1er janvier 2010, 5,4 millions d'enfants sont nés dans les 27 pays membres de l'Union européenne et 4,9 millions de décès ont été recensés (1). Le flux migratoire, positif, a été de 0,9 million de personnes durant cette période (2). Au total la population de l'Union européenne est passée de 499,7 à 501,1 millions.

*

Déclin démographique pour 7 pays



L'Allemagne peine à enrayer la baisse de sa population malgré la politique d'encouragement décidée en 2007 : son nombre d'habitants a diminué de 200 000 pour atteindre 81,8 millions.

Dans la plupart des pays de l'Est, la natalité a chuté à cause de la crise économique. La Lituanie, la Lettonie, la Bulgarie, l'Estonie, la Roumanie et la Hongrie sont particulièrement touchées.

Perspectives



Jusqu'en 2015, la tendance générale devrait être à une légère augmentation de population.

A partir de 2020, le nombre de décès devrait dépasser significativement celui des naissances.

Durant la prochaine décennie, à la condition expresse que les conditions économiques le permettent, les flux migratoires devraient compenser la chute de la natalité bien que la situation soit contrastée selon les 27 pays.

Par ailleurs la question de l'élargissement de l'UE vers des pays à taux de fécondité plus élevé (2,1 pour la Turquie / 1,6 en moyenne pour l'Europe) est posée. Quelle qu'en soit la réponse, il est probable que le déclin démographique de l'Europe soit déjà engagé.

Notes

:

(1) Chypre, l'Espagne, la France, l'Irlande, la Pologne et la Slovaquie voient leur population croître grâce au solde naturel des naissances.

(2) L'Autriche, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la Grèce, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, la République tchèque, le Royaume Uni, la Slovénie et la Suède voient aujourd'hui leur population croître grâce aux flux d'immigration.

Source : services statistiques de l'U.E. (Eurostat) et de l'OCDE.