Sergueï Sobianine, maire de Moscou (octobre 2010)
2011-12-21

Le président Dmitri Medvedev a nommé le 15 octobre 2010 Sergueï Sobianine maire de Moscou, dont l'investiture s'est déroulée sans surprise le 21 octobre à la Douma locale.

Sergueï Sobianine est né le 21 juin 1958 à Nyaksimvol, dans le district autonome de Khanzys-Mansis. Il commence sa vie professionnelle comme serrurier, avant de devenir contremaître.

De 1884 à 1994, il occupe plusieurs postes de responsabilités au sein de l'administration régionale.

En janvier 1996, il est élu à la chambre haute du Parlement, le Conseil de la fédération. Le 10 juillet 1998, il prend la présidence de la Commission pour la législation constitutionnelle et les questions judiciaires.

En 2001, il devient gouverneur de la région de Tioumen.

En novembre 2005, il est nommé chef de l'administration présidentielle auprès du président Vladimir Poutine. Il devient également membre de la Commission pour la coopération militaire et technique entre la Russie et les pays étrangers.

En mai 2008, il est nommé directeur de cabinet du Premier ministre Vladimir Poutine et devient vice-premier ministre.

Le 15 octobre 2010, il est nommé maire de Moscou par le président Dmitri Medvedev, et est investi le 21 octobre par la Douma locale.

Les premières actions au poste de maire de Moscou



Les premières déclarations de Sergueï Sobianine ont été l'annonce d'un audit sur les finances de la capitale russe, celle de la lutte renforcée contre la corruption et celle de l'embellissement du paysage urbain particulièrement défiguré depuis une décennie.

Ses premières décisions ont d'abord concerné l'évacuation de 650 commerces de rues (fleurs, blinis, pommes de terre, journaux,..) -souvent illégalement installés et parfois légalement, mais victimes de l'excès de zèle de fonctionnaires municipaux craignant de perdre leur poste-, évacuation qui a provoqué grincements de dents et sourires fatalistes des Moscovites : "le nouveau maire se lassera avant nous de jouer à l'homme politique déterminé".

Plus curieuses, elles ont ensuite concerné la démolition des enceintes en béton des chantiers de la ville et leur remplacement par des barrières transparentes, afin de mieux contrôler les agissements des promoteurs immobiliers peu scrupuleux ...

Enfin, un programme de lutte a été engagé contre les gigantesques embouteillages qui paralysent quotidiennement Moscou, comme l'interdiction de construire de nouveaux centres commerciaux et d'affaires au centre ville. Son prédécesseur s'y était livré à plusieurs reprises, sans succès apparent.



Voir aussi : [URL : 3133]