Géorgie : sécurité des voyageurs
2013-12-11

Les déplacements sont formellement déconseillés dans les deux régions séparatistes qui échappent au contrôle du pouvoir central (Abkhazie et Ossétie du Sud) ainsi que dans les zones proches des lignes de démarcation avec les régions sécessionnistes

.

Le reste du pays, ainsi que la capitale Tbilissi ne posent pas de problèmes de sécurité majeurs quoique la délinquance ordinaire (vols, cambriolages) n'épargne pas la Géorgie. De manière générale, la prudence est de mise lors de tout déplacement nocturne, en particulier lorsque l'on est seul.

Bien que la criminalité ait considérablement diminué en Géorgie, on continue de relever des agressions contre des étrangers de passage, dont certaines prennent parfois un tour violent. Il est recommandé d'observer une certaine prudence dans le choix de ses fréquentations (lieux, personnes).

- En Kvemo Kartlie, peuplée en majorité de Géorgiens d'origine azeri, et en Samtskhe Javakhetie, habitée par une population d'origine arménienne, la langue russe, bien qu'elle soit en régression, reste la langue de communication.

L'Ambassade de France en Géorgie invite ses ressortissants œuvrant au sein d'organisations non gouvernementales, en tant que bénévoles d'associations, etc. de se signaler à leur arrivée en Géorgie.