Elections municipales avril 2000 en Bosnie : un résultat contrasté
2003-04-24

Elections municipales en Bosnie : un résultat contrasté



Les résultats des élections municipales du 8 avril 2000 ont marqué un rejet radical du nationalisme ethnico-religieux dans la partie centrale du pays, et notamment à Sarajevo, la capitale. Le parti qui l'emporte est le parti laïc social-démocrate, une formation qui ne se définit pas en termes ethniques ou religieux. Dans la partie centrale, les Musulmans bosniaques n'ont pas voté "musulman". Ils ont voté dans les grandes villes pour un programme de gouvernement municipal, citoyen et interethnique.

Pour Alija Izetbegovic, le président bosniaque de la guerre et co-président des institutions issues de l'accord de paix de Dayton de 1995, la défaite est d'autant plus cuisante qu'il avait peu à peu écarté certains extrémistes de son mouvement au profit de personnalités plus engagées en faveur de la multi-ethnicité. Son Parti d'action démocratique (SDA, nationaliste musulman) a été devancé dans les centres urbains par le Parti social-démocrate (SDP, socialiste et anti-nationaliste) de Zlatko Lagumdzija, et parfois même par le Parti pour la Bosnie-Herzégovine (SBIH, centraliste) de Haris Silajdzic.

L'opposition remporte ainsi Sarajevo, la capitale bosniaque, Tuzla, la ville-bastion des sociaux-démocrates, et est arrivée en tête aussi à Bihac Zenica et Gorazde. infligeant ainsi une défaite au parti du président Alija Izetbegovic (SDA, nationaliste musulman). C'est un peu de l'idéal cosmopolite, pluri-ethnique, de la Bosnie multiculturelle qui s'est réveillé. Cet idéal dont la suivie était en jeu face au nationalisme grand-serbe et à l'épuration ethnique.

Cet exemple donné par les Musulmans n'a pas été suivi dans les autres entités du pays. Les électeurs croates et serbes de Bosnie ont donné des majorités écrasantes aux partis ultra-nationalistes et séparatistes, qu'il soit serbe (SDS) ou croate (HDZ). Quelques semaines plus tôt, pourtant, à Zagreb, en Croatie même, les électeurs avaient défait le HDZ, lors du scrutin législatif de janvier.

(D'après Le Monde)