Visages de l'Église catholique en Bosnie-Herzégovine (2003)
2013-01-15

Visages de l'Église catholique en Bosnie-Herzégovine



La Bosnie Herzégovine compte trois diocèses catholiques : Sarajevo, Banja Luka et Mostar-Duvno/Trebinje-Mrkanj. Les deux premiers ont le plus souffert de la guerre.

Avant la guerre, l'

archidiocèse de Sarajevo

, dirigé par le Cardinal Vinko Puljic, assisté de son auxiliaire, Mgr Pero Sudar, comprenait 500.000 fidèles, rassemblés en 144 paroisses. A la fin du conflit, il n'en restait que 125.000. Sur le même territoire vivaient 950.000 musulmans et 850.000 orthodoxes. Lors des opérations serbes de "purification ethnique", 200.000 personnes auraient été tuées, plus de 300.000 détenues dans des camps de concentration ou les prisons, 160.000 ont dû fuir. Environ 140.000 autres personnes ont été chassées par les musulmans, qui ont détruit 13 paroisses.

En tout ont été entièrement détruites 55 églises, 15 maisons paroissiales et 5 couvents. La Cathédrale de Sarajevo, 6 églises paroissiales, 6 couvents, le grand séminaire et l'archevêché ont été plus ou moins gravement endommagés. Dans ce diocèse travaillaient 208 prêtres diocésains, 220 franciscains (3 ont été tués), et 500 sœurs.

Dans la zone nord-ouest du pays, le

diocèse de Banja-Luka

, avec à sa tête Mgr Komarica, compte quelque 50 paroisses. Sur un million d'habitants, les catholiques étaient 120.000. 35 églises ont été détruites, 38 endommagées, tout comme 98 % des édifices religieux. 351 fidèles et 3 prêtres ont été tués. 45 035 catholiques ont fui, 76 religieuses et 5 prêtres ont dû s'exiler.

Pour ce qui est du

diocèse de Mostar-Duvno/Trebinje-Mrkanj

, il comptait 210.000 fidèles distribués sur 80 paroisses, parmi 140 000 musulmans et 130.000 orthodoxes. 9 églises, un couvent, une maison paroissiale ont été détruits, et 22 autres églises, 2 couvents et 11 maisons paroissiales endommagées. La cathédrale de Mostar a été sévèrement endommagée tandis que le palais épiscopal de Mgr Ratko Peric a été entièrement détruit par un incendie. 101 prêtres, 250 frères franciscains et 215 sœurs travaillaient dans le diocèse.




Source

: Agence APIC/Kipa de Fribourg, du 13/06/97 citée par : "L'Église en détresse dans le monde, faits et témoignages" N°98 avril-mai-juin 1998 (trim.)

Rédaction et administration

: Aide à l'église en détresse
BP.1 - 78750 Mareil-Marly. Tél : 01 39 17 30 10. Directeur de la publication : F. Robert