Biélorussie : peine de prison pour des anciens candidats à l'élection présidentielle (juin 2011)
2012-02-27

Déclaration du ministère français des Affaires étrangères

La France déplore la peine de six ans infligée à l'ancien candidat à l'élection présidentielle du 19 décembre 2010 en Biélorussie, Nikolaï Statkevitch, celle de cinq ans et demi à l'ancien candidat Dmitri Ouss, et les autres verdicts prononcés le 26 mai à Minsk.

Nous renouvelons notre appel à la libération de tous les prisonniers politiques, comme nos partenaires de l'Union européenne et de nombreux autres Etats.

Nous avons pris note des déclarations du président Loukachenko à Astana le 25 mai, allant dans le sens de cette libération, et souhaitons vivement la concrétisation rapide de ces propos.