Signature du mémorandum de dévolution de la résidence d'exil de la Ière République de Géorgie (2011)
2013-12-11

Le Lundi 23 mai, à Leuville-sur-Orge, dans l'Essonne, la Société civile immobilière "Le Foyer géorgien" (1) et l'Etat géorgien ont signé un mémorandum de dévolution de la résidence d'exil de la Ière République de Géorgie, acquise le 24 juin 1922 (2) par le gouvernement géorgien afin d'accueillir les chefs de file des différentes composantes politiques représentées au Parlement géorgien et d'organiser la résistance contre l'occupation de leur pays par la Russie soviétique.

- Les mandataires des porteurs de parts initiaux de la société civile immobiliaire (3) étaient représentés par leur gérante, Mme Irène Tzitzichvili : ils respectaient ainsi le "testament moral" de leurs aînés qui avaient demandé que le domaine revienne à l'Etat géorgien lorsqu'il serait à nouveau indépendant.

- L'Etat géorgien était représenté par le ministre en charge des communautés géorgiennes à l'étranger, M. Mirza Davitaia : il répondait ainsi au voeu exprimé par deux Présidents de la République de Géorgie lors de leur visite à Leuville-sur-Orge en 1997 et en 2004.

- Les autorités françaises étaient représentées par le Professeur Claude Parmentier, Maire Adjoint de la commune de Leuville-sur-Orge :

[URL : 3332]

.

Un mémorandum point de départ de projet



Le mémorandum formalise la reconnaissance de l'apport historique fondateur de la Ière République de Géorgie (4) et fixe un délai d'une année afin de définir la cadre juridique, financier et fonctionnel (résidants actuels, musée, bibliothèque, ...) du projet, conditions préalables à la transmission de propriété.

Il est accessible dans son intégralité, dans sa version signée :

[URL : http://www.samchoblo.org/memmorendum_du_23_mai_2011.htm]



Notes



(1) La Société civile immobilière "Le Foyer géorgien", propriétaire du domaine, ne doit pas être confondue avec l'Association "Le Foyer géorgien", gestionnaire du domaine par délégation et constituée des personnes résidantes.

(2) En 1922, le domaine de Leuville-sur-Orge, communément appelé le Château alors que seul le pavillon de chasse de la construction d'origine subsiste aujourd'hui, est acquis à titre privé par des dirigeants géorgiens. Afin de se prémunir de toute revendication de la part de l'URSS, une société civile immobilière est constituée le 6 novembre 1926 : elle fait l'acquisition du domaine le 10 février 1927.

(3) Les porteurs de parts initiaux avaient été choisi en fonction des sensibilités politiques élues au Parlement géorgien, opposition comprise :
- Noé Jordania (Président du Conseil des ministres), Noé Ramichvili (ministre de l'intérieur), Konstantiné Kandélaki (ministre des Finances), Evguéni Guéguétchkori (ministre des Affaires étrangères) et Akaki Tchenkéli (ministre plénipotentiaire pour l'Europe) représentaient le Parti social démocrate.
- Evktimé Takhaïchvili (vice-président du Parlement) représentait le Parti national démocrate.
- Samson Pirtskhalava (vice-président du Parlement) représentait le Parti social fédéraliste.

Il convient de noter que Nicolas Cheidzé, Président du Parlement, s'était suicidé en juin 1926 à Leuville-sur-Orge et qu'il ne put être porteur de parts.

(4)

[URL : 1720]



Voir aussi :

- [URL : 2084]

- [URL : 2081]

- [URL : 2083]

- [URL : 3121]

- [URL : 2851]

- [URL : 2494]

- [URL : 2082]

- [URL : 2496]