Kosovo : mandats d'arrêt internationaux pour trafic d'organes (juillet 2011)
2012-01-19

La mission de police et de justice de l'Union européenne au Kosovo (EUREX) a annoncé le 13 juin 2011 l'inculpation pout trafic et crime organisé d'un ressortissant turc, Yusuf Sonmez et d'un ressortissant israëlien, Moshe Harel, après celle de sept ressortissants kosovars.

Le chirurgien turc Yusuf Sonmez



Formé à l'hôpital Paul-Brousse en région parisienne, il a pour coutume de déclarer à la presse qu'il détient "le record mondial de transplantations de rein, plus de 2400 !".

Il exerce en Turquie à partir de 1996, puis s'expatrie en Israël de 1999 à 2003. Il retourne ensuite exercer en Turquie où il est condamné en 2007 pour "transplantations illégales". Il s'expatrie à nouveau, cette fois en Azerbaïdjan, puis à la clinique Medicus de Pristina, au Kosovo, où ses honoraires sont de 6 000 euros par semaine.

La clinique Medicus



En 2008, un ressortissant turc, victime d'un malaise à l'aéroport de Pristina, confie à la police qu'il vient de se faire prélever un rein à la clinique Medicus, contre une promesse de 15 000 euros. Le receveur, un ressortissant israêlien, déclare avoir déboursé 80 000 euros. Une vingtaine d'autres donneurs, turcs, moldaves et russes, auraient participé cette même année à des opérations semblables.

Medicus est dirigée par le beau-frère d'une des figures de l'Armée de libération du Kosovo (UCK), oncle du Premier ministre.

La dimension politique



Cette dimension politique concernerait d'anciens cadres de l'UCK, des fonctionnaires du ministère de la santé et des députés : elle est démentie par les autorités kosovars.

Elle alimente un peu plus la suspicion de trafic d'organes au détriment de prisonniers de l'UCK lors de la guerre serbo-kosovar de 1999, suspicion notamment soulevée par le Conseil de l'Europe en décembre 2010 : le rapporteur estime que les acteurs étaient les mêmes dans les deux cas.

*

Sources : médias internationaux.