Association géorgienne en France : lettre ouverte au président de la République française, Nicolas Sarkozy (juin 2011)
2012-12-06

Paris, 21 juin 2011, communiqué de l'Association géorgienne en France

Lettre ouverte au Président de la République française



Monsieur le Président de la République,

L'Association géorgienne en France a été créée à la suite de l'invasion de la Géorgie par la Russie soviétique en 1921 lorsque la France a accueilli sur son sol le gouvernement géorgien et les personnalités politiques et intellectuelles en exil.

Les membres de cette association, la plupart français d'origine géorgienne, ne peuvent ni comprendre, ni accepter la vente de navires de guerre Mistral à la Russie.

Qui mieux que vous, qui avez grâce à votre courageuse intervention empêché l'occupation totale de la Géorgie et le renversement de son gouvernement par l'armée russe, connaît la situation de ce pays, dont 20% du territoire est toujours occupé ?

Qui mieux que vous, sait que les accords de cessez-le feu que vous avez négociés ne sont toujours pas respectés, 3 ans après ! Que les observateurs de l'UE que vous annonciez ne peuvent toujours pas accéder aux territoires géorgiens occupés par la Russie ?

Qui mieux que vous, qui annonciez dans la nuit chaude de Tbilissi en septembre 2008, que les réfugiés géorgiens chassés de leurs maisons pourraient retourner chez eux, sait qu'à la place de leurs maisons les Russes construisent des bases militaires ?

Qui mieux que vous, connait les réelles intentions du gouvernement russe et les funestes "exploits" de son Premier ministre que vous dénonciez ?

Qui mieux que vous aurait pu conditionner la vente d'armes offensives à la Russie au respect préalable des accords signés et à la fin de l'occupation du territoire géorgien, réclamé par toutes les instances internationales ?

Qui mieux que vous, à la suite du nettoyage ethnique pratiqué en Ossétie du Sud et en Abkhazie occupées, aurait du conditionner ce contrat de ventes d'armes au retour des populations déplacées et au respect des droits de l'homme dans ces territoires.

C'est donc avec une profonde déception que les membres de notre Association vous reprochent cette vente inadaptée, qui est un signal désastreux envoyé à un régime qui ne respecte ni le droit international, ni les droits humains.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, nos respectueuses salutations.

Othar Zourabichvili, Président de l'Association géorgienne en France.

Voir aussi :

- [URL : 1615]

- [URL : 2880]

- [URL : 3010]

- [URL : 3001]

- [URL : 3118]

- [URL : 3206]

- [URL : 3207]

- [URL : 2868]