Bibliographie : "Victoria Ravva - Moments volley" par une championne franco-géorgienne
2012-02-17

"Dans un monde plein de doutes et de mensonges, en un temps où beaucoup de valeurs s'effacent, arrive parfois la rencontre miraculeuse avec des êtres dont la vie est un témoignage et un symbole. Victoria Ravva est une de ces exceptions".

Christian Combe, Délégué Général de la Fondation Solidarité SNCF ne le cache pas. La rencontre avec la volleyeuse cannoise a tout simplement été un bonheur pour sa fondation. De cette rencontre est donc née un "livre hommage à tout ceux et toutes celles qui, comme Victoria Ravva, donnent au présent, bien conscients que c'est comme cela qu'ils construisent l'avenir ".

Dans cet ouvrage aux textes courts, illustrés de photos retraçant la vie de la Cannoise, on apprend à connaître la sportive mais surtout la femme. Cette femme, née à Tbilissi, en Géorgie, et passée par l'Ukraine et l'Azerbaïdjan avant d'arriver à Cannes, où prise sous l'aile d'Anny Courtade, elle deviendra une des meilleures joueuses du monde et remportera la Ligue des Champions en 2002 et 2003. C'est d'ailleurs la numéro 12 qui sera élu meilleure joueuse du Final Four européen en 2002, 2003 et 2006.

Mais au-delà de sa vie de sportive, Victoria nous fait également découvrir sa vie de femme. Cette femme qui n'hésite pas à stopper sa carrière afin de devenir mère de jumelles - Nina et Kallista - le 31 octobre 2006. Cette femme qui se dévoile volontiers, notamment lorsqu'il faut présenter son mari, Alexandre Jioshvili, également volleyeur, à Nice (ProA). Victoria a alors 8 ans. "Il était très beau garçon. Il sortait du lot. Toutes les filles de l'équipe avaient craqué pour lui. Moi, j'étais possédé par lui. Pendant des années. Un amour d'enfant extrême". Un amour qui dure toujours.

Dans ce livre, Victoria Ravva a également tenu à nous présenter son entourage. Son arrière grand-mère, qui a choisi son prénom, "pour qu'elle gagne tout", sa soeur à qui elle voue une énorme admiration, son entraîneur Yan Fang, "qui ne lui a rien laissé passer", ou encore Karine Salinas, fidèle coéquipière des folles années cannoises, mais également des folles nuits azuréennes. Bref, un livre indispensable, rempli d'anecdotes, à vous procurer au plus vite si vous souhaitez tout connaître sur cette sportive au grand coeur.


Victoria Ravva - Moments « volley », Editions +, 2007

.


Source Pierrick TAISNE, Football365



Voir aussi [URL : 3420]