Le Fonds européen de stabilité financière (FESF)
2012-12-13

Le Fonds européen de stabilité financière (FESF) est un fonds commun visant à préserver la stabilité financière en Europe en fournissant une assistance financière aux États de la zone euro -dits Eurogroupe- en difficulté économique. Le FESF est une institution de l'Eurogroupe.

Le 29 mai 2010

, le FESF est créé : sa capacité d'intervention est fixée à 250 milliards d'euros.

Missions :

- Le FESF pourra emprunter jusqu'à ce montant par l'émission d'obligations ou d'autres titres de créance sur les marchés financiers. Ces émissions d'obligations seront soutenues par les garanties données par les États membres de l'Eurogroupe, en proportion de leurs parts versées au capital de la Banque centrale européenne (BCE).

- Ces emprunts ont pour objectif de lever les fonds nécessaires au financement des prêts des États membres de l'Eurogroupe en difficulté financière et qui ne peuvent emprunter sur le marché des capitaux à des taux abordables.

Fonctionnement :

Les aides seront accordées par une décision unanime de tous les États membres de l'Eurogroupe, après négociation avec la Commission européenne (CE) et le Fonds monétaire international (FMI).

Le 4 août 2010

, la création du FESF (1) est ratifiée par 90% des Etats membres de l'Eurogroupe.

Le 25 janvier 2011

, le FESF émet ses premières obligations, à 5 ans, au profit de l'Irlande pour un montant de 5 milliards d'euros (Les offres de souscription de la part des marchés financiers s'élèvent à 44,5 milliards d'euros).

Le 11 mars 2011

, le FESF voit sa capacité d'intervention portée à 440 milliards d'euros.

Le 21 juillet 2011

, le FESF voit ses missions s'élargir. Il pourra

- racheter des obligations d'Etat sur le marché secondaire (marché financier sur lequel s'échangent les titres déjà en circulation),

- prêter aux Etats (lignes de crédit préventives ou aide pour recapitalisation des banques).

Le 13 octobre 2011

, l'élargissement des missions du FESF est ratifiée par le 17ème Etat membre de l'Eurogroupe, la Slovaquie.

Le 27 octobre 2011

, le FESF voit sa capacité d'intervention portée à 1000 milliards d"euros.

"Le Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'Eurogroupe émet le souhait que d'autres pays apportent leur contribution : la Chine, la Russie, le Brésil, la Norvège -qui disposent de réserves de devises importantes grâce à leurs exportations- sont cités par les médias".

Le 17 janvier 2012

, après la dégradation de la note de 9 pays de la zone euro (2), l'agence américaine Standard & Poor's dégrade la note du FESF d'un cran : elle passe à AA+.

Remplacement du Fonds européen de stabilité financière par le Mécanisme européen de stabilité (MES)

: initialement prévu en 2013, le remplacement du FESF par le MES serait avancé à juillet 2012 (déclaration du 18 janvier 2012 du président permanent du Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'UE).

Notes

:

(1) Le FESF a son siège au Luxembourg. La Banque européenne d'investissement (BEI) lui fournit les services de gestion de trésorerie et la gestion administrative dans le cadre d'un contrat de service.

(2) Quatre pays contributeurs au FESF reste avec la meilleure note pour l'agence américaine Standard & Poor's, l'Allemagne, la Finlande, le Luxembourg et les Pays-Bas.




Retour vers [URL : 3252]